Blizzcon 2019 : on a joué à Overwatch 2, une suite survitaminée et plus scénarisée

Lancé en 2016, Overwatch avait alors dynamité le genre des jeux de tir, trusté depuis plusieurs années par Call of Duty, Counter Strike et Battlefield. Pour attaquer la nouvelle décennie, Blizzard lui injecte du sang neuf en lui offrant une suite.

Nous avons pu nous y essayer en avant-première, lors de la Blizzcon, grand-messe de l’éditeur, qui se déroule ce week-end de Toussaint à Anaheim (Californie).

Jeu star de la scène e-sport internationale, Overwatch est surtout devenu en quelques années un jeu multijoueur en ligne très apprécié à travers le monde, avec une communauté de plus de 50 millions de joueurs. Secoué par l’arrivée de Fortnite et son mode battle royale, le règne d’Overwatch est aujourd’hui remis en cause. C’est dans ce contexte que Blizzard a choisi de lever le voile sur ce 2e volet.

Une suite qui là encore se fera dans la continuité, selon les plans de Jeffrey Kaplan, vice-président de Blizzard Entertainment et père de la franchise et Matthew Hawley, producteur en chef du jeu, que nous avons rencontrés (à g. et à d. photo ci-dessous).

«La philosophie qui définit la suite d’un jeu introduit souvent une part de frustration, l’impression pour un joueur qui s’est investi pendant des années dans le précédent volet d’être d’un coup mis de côté. Avec Overwatch 2, nous voulons « réparer » cela. Je pense que nos joueurs sont attentifs à ça et ils mesurent combien notre volonté leur profite. Et j’espère également que, si ça marche, cela va inspirer le reste de l’industrie du jeu vidéo. Afin de repenser comment les suites doivent être réalisées et tenir compte de ce qui est équitable pour les joueurs qui sont présents depuis le début», expliquent-ils.

overwatch_2_jeff_kaplan_et_matthew_hawley_5dbdf8aec079d.jpg

© Nicolas Cailleaud/CNEWS

Et de poursuivre : «L’idée est que les joueurs du Overwatch original puissent profiter d’un contenu important. Surtout, le jour où Overwatch 2 sortira il faut que cela ressemble à Noël pour eux. Qu’ils se disent « Oh mon dieu je vais avoir tout ce contenu !». Avec de nouvelles cartes et de nouveaux héros, ainsi qu’un nouveau rendu esthétique plus travaillé».

Ainsi, les joueurs d’Overwatch 1 vont profiter d’une mise à jour graphique tirée d’Overwatch 2. En basculant vers la suite ils pourront conserver leur expérience, ainsi que les skins qu’ils auraient acquis au fil des ans. Bonne nouvelle, il sera même possible à des joueurs d'Overwatch 1 de participer à des matchs en ligne contre ou avec des joueurs d'Overwatch 2.

ow2_blizzcon_2019_screenshot_enemies_nullsector_05_5dbe0073c3d1f.png

En terme de gameplay, les matchs par équipe de six contre six sont toujours au rendez-vous. Et la démo que nous avons pu essayer montre clairement que la subsantifique moelle d'Overwatch restera bien présente. Que les fans se rassurent, les parties frénétiques restent inscrites dans l'ADN du jeu. «Le jeu repose toujours sur un travail d’équipe, avec différentes manières de se compléter», souligne Matthew Hawley.

ow2_blizzcon_2019_rio_igc_group_03_5dbe021c679c9.jpg

 Mais Overwatch 2 promet surtout d’ajouter une dimension scénarisée à son propos. «Au fil des ans, les joueurs sont tombés amoureux des différents personnages, non seulement à travers le jeu original mais aussi des courts-métrages animés que nous avons proposés, rappelle Jeffrey Kaplan. Toutefois, les joueurs nous reprochaient de développer trop doucement l’histoire, ils veulent aujourd'hui en savoir plus et que le scénario avance plus rapidement et grandisse. Lorsqu’on regarde le jeu actuel, il est très compliqué d’apporter tout ça. Il fallait donc lui offrir une suite à même de répondre à ces demandes.»

A ce titre, les différents héros d'Overwatch hériteront de nouveaux attributs, avec la possiblité de combiner des compétences. Il sera même possible d'effectuer des actions conjointes qui, une fois bien exécutées, permettront de déclencher des dégats en chaînes. Une véritable nouveauté de gameplay pour ce jeu qui repense encore le concept de coopération. Parallèlement, Blizzard promet d'ajouter des «Missions de Héros», où il faudra défendre de villes en repoussant des assauts de robots. Celle-ci seront rejouables, promet d'ailleurs l'éditeur californien.

ow2_blizzcon_2019_screenshot_rio_tracer_1p_gameplay_01_5dbe0560084e2.png

Cette première approche d'Overwatch 2 s'avère enthousiasmante. L'idée de pouvoir conserver un certain nombre d'éléments du premier opus et de ne pas cliver les joueurs est intéressante et il restera à voir comment, au-delà des promesses, Blizzard réussira à assurer cette transition. L'idée de développer l'histoire devrait aussi séduire et sans doute attirer de nombreux joueurs parfois curieux de découvrir un nouvel univers. Il conviendra toutefois de se montrer patient. Aucune période de lancement n'a été communiquée par Blizzard, même si l'idée d'être présent d'ici à la fin de l'année 2020 pourrait faire sens. On se souvient malgré tout qu'Overwatch 1 avait été annoncé fin 2014, pour sortir 18 mois plus tard en 2016.

Overwatch 2, Blizzard, sur PC, Xbox One, PS4 et Switch.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles