Facebook : pourquoi il n'y aura jamais de bouton "j'aime pas"

Le pouce vers le bas serait trop "négatif" d'après Bret Taylor, le créateur du bouton "j'aime".[CC / Kvarki1/Wikipedia]

Un commentaire haineux, une photo triste ou choquante, le statut Facebook d'un ami annonçant une mauvaise nouvelle : on a sans doute déjà tous connu cela. On voudrait tourner son pouce vers le bas, mais voilà : le bouton "dislike" n'existe pas. Bret Taylor, créateur du bouton "j'aime" a expliqué lundi les raisons de l'absence de ce pouce sur Facebook.

 

L'ancien directeur technologique de Facebook , Bret Taylor, a expliqué au site Techradar, dans un article publié le 20 octobre, pourquoi il n'y a pas –et n'y aura sans doute jamais- de bouton "dislike" sur le réseau.

"On a beaucoup parlé [du bouton "j'aime pas"]. La principale raison est que, dans le contexte du réseau social, la négativité de ce bouton aurait beaucoup de conséquences fâcheuses".

 

Le pouce vers le bas : trop négatif ?

Selon lui, il "engendrerait une trop grande négativité et pourrait être à l’origine de cyber-harcèlement".

Bret Taylor a rétorqué : "Si vous voulez détester quelque chose, vous devriez juste écrire un commentaire, parce qu’il y a probablement un mot qui exprime ce que vous voulez dire."

Techradar, quant à lui, a évalué qu'un tel bouton ne serait "pas aussi utile à Facebook que le bouton 'j'aime' en matière de publicités ciblées". 

 

De nouveaux autocollants disponibles

Alors, à défaut de bouton "dislike", les utilisateurs du réseau social devront se contenter d'envoyer des autocollants dans les commentaires pour exprimer leur désapprouvement.

Plusieurs émoticônes de mains sont disponibles sur Facebook pour différentes émotions : le signe "V", un poing levé, une main portant un bouquet de fleurs ou encore… un pouce vers le bas. 

(Capture d'écran Facebook)

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles