Longines Paris Eiffel Jumping : le Champ-de-Mars en fête

Le Longines Paris Eiffel Jumping figure parmi les compétitions les plus réputées au monde.[Marie-Lan Nguyen / Wikimedia]

La deuxième édition du Longines Paris Eiffel Jumping a lieu jusqu'à dimanche 5 juillet.

 
 
C’est l’un des concours des sports équestres, une série d’épreuves de niveau cinq étoiles où les trente meilleurs cavaliers du monde se battent pour avoir leur place. Un concours de saut d’obstacles de haut ­niveau, l’un des quinze du Longines Global Champions Tour, la compétition de saut internationale créée il y a un peu moins de dix ans par l’ancien champion olympique Jan Tops.
 
Le Global étant l’un des concours les plus réputés au monde, couronné par la deuxième dotation la plus im­portante des concours de saut d’obstacles (250 000 euros pour le vainqueur).
 
 
Les n°1 et n°2 mondiaux
 
Longines, partenaire principal de l’événement, lui donne son nom et son standing : «Nous apportons, grâce au chronométrage, un service de précision aux épreuves de saut d’obstacles, une crédibilité. Sans temps, pas de résultat», explique Juan-­Carlos Capelli, vice-président et directeur marketing international de la marque.
 
L’épreuve phare, le Grand Prix Longines ­Global Champions Tour de Paris (qui a lieu ­samedi) avait été remportée l’an dernier par le n° 7 mondial, le Français Kevin Staut, qui compte bien reproduire l’exploit cette année. A ses côtés dans la sélection, les n° 1 et 2 mondiaux, Scott Brash et Daniel Deusser, l’actuel n° 1 du classement Longines Global Champions Tour, Luciana Diniz, ou encore Athina Onassis de Miranda.
 
 
Guillaume Canet concourt en amateur
 
En compétition parallèle, quelques stars bien connues du circuit concourent sur le CSI 1 étoile, dont l’acteur Guillaume Canet ou Charlotte Casiraghi, fille de la princesse Caroline de ­Monaco. Jusqu’à dimanche, l’esplanade du Champ-de-Mars, au pied de la tour Eiffel, ­accueillera jusqu’à 50 000 ­visiteurs, les tribunes étant en accès libre (entrée gratuite) pour ­assister aux épreuves.
 
A voir notamment sur la piste, du saut d’obstacles jusqu’à 160 cm une épreuve de puissance (un record de saut en hauteur à battre), établi à 2,05 m sur cette compétition, ou encore des épreuves de vitesse. Tout au long du week-end, le public pourra se promener le long de la carrière d’entraînement. Et profiter des animations proposées par Longines, comme le véritable carrousel géant au centre du «Village» installé en marge des carrières. Ou encore déguster l’un des plats du restaurant éphémère préparé par Alain Ducasse et Frédéric Vardon.
 
 
Des associations présentes
 
Trois associations y seront représentées dont le but vise à venir en aide aux enfants en difficulté. L’envol, Just-World Interna­tional, qui soutient les ­enfants défavorisés à travers le monde, et Sourire à la vie, qui accompagne les enfants dans la lutte contre le cancer.
 
Chacune des associations ­est défendue par une épreuve, et sera couronnée par un prix que des personnalités différentes seront chargées de remettre, dont notamment Tony ­Parker et Grand Corps Malade pour la Kid Cup, ce dimanche.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles