Ayem / Nabilla : malgré le drame, le feuilleton continue

Ayem lors du dernier festival de Cannes [JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET / AFP]

Alors que Nabilla était en détention provisoire au siège de la PJ de Nanterre, Ayem est venue lui apporter des affaires de première nécessité samedi. Un geste qui n'a pas manqué d'alimenter les spéculations sur la planète people.

 

Malgré la gravité de la situation - une possible tentative d'homicide volontaire perpétrée par Nabilla sur Thomas Vergara - la visite d'Ayem effectuée samedi auprès de son éternelle rivale, n'a pas manqué de donner une coloration people et lègère à ce fait divers sordide.

Selon un site généralement bien informé, Ayem Nour - très sexy malgré les circonstances avec son décolleté généreux, ses lunettes noire et sa chevelure de jais libérée sur ses épaules - aurait apporté dans un sac un jean, un t-shirt, de la lingerie, un déodorant et quelques autres affaires nécessaires au quotidien. La belle, en revanche, n'aurait pas pu s'entretenir avec Nabilla, ni lui transmettre un peu d'argent liquide comme elle souhaitait le faire.

 

Un geste très commenté

Le geste, réalisé sous le crépitement des appareils photos, n'a pas manqué d'être largement commenté. Il marque en effet un nouvel épisode, ô combien symbolique, du feuilleton à rebondissement de l'amitié entre ces deux créatures de la télé-réalité. Meilleures amies du monde un jour, les deux jeunes femmes peuvent se retrouver ennemies jurées le lendemain.

On se souviendra longtemps de l'affrontement symbolique des deux bimbos en marge du dernier festival de Cannes, chacune rivalisant avec l'autre pour attirer l'attention des photographes et des chroniqueurs. Ayem avait ouvert le feu en révélant subrepticement les détails de sa lingerie intime en sortant d'une limousine, ce à quoi Nabilla avait répliqué en laissant deviner un sein sur le tapis rouge. Et quand l'une s'affichait avec Justin Bieber dans les boîtes de la Croisette, l'autre s'affichait dans les soirées les plus recherchées du festival. En général, tout ceci finissait par des règlements de compte improbables à grand renfort de noms d'oiseaux, sur les réseaux sociaux.

 

L'heure de la maturité ?

Peut-être le drame survenu à Boulogne-Billancourt dans la nuit de jeudi à vendredi viendra t-il pondérer cet affrontement entre les deux jeunes femmes, entretenu pour faire les choux gras de la presse à sensations, et les incitera t-elle à rendre leurs relations plus authentiques. La visite d'Ayem à Nabilla pourrait en être le signe.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles