Nabilla : la prière de Tarek Benattia n'a pas été entendue

Nabilla et Tarek Benattia [DR / Facebook]

Tarek Benattia, le petit frère de Nabilla, a du connaître une vive déception jeudi, en apprenant le maintien en détention de la jeune star du petit écran. Sur Twitter, il avait exprimé de manière laconique combien il espérait.

 

Il est à ses côtés depuis le début de l'affaire. Tarek Benattia n'a pas manqué de soutenir un seul instant sa soeur Nabilla, soupçonnée d'avoir poignardé son compagnon Thomas Vergara dans la chambre d'un hôtel de Boulogne-Billancourt.

Après avoir fait part de son incrédulité puis de sa tristesse, il s'était laissé résolu à un silence quasi complet lui qui, pourtant, est un inconditionnel des réseaux sociaux. Depuis le 7 novembre et une interview rapide, plus rien ou presque.

 

Sur le sable mouillé

Tout au plus s'est-il contenté de changer la photo qui orne sa page Twitter, choisissant un immense "Free Nabilla", tracé sur le sable mouillé d'une plage découverte.

Mais jeudi matin, le jeune homme, avait montré toute la tension et l'espoir qui l'habitait à quelques heures de la décision de justice qui allait peut être permettre à Nabilla de bénéficier d'une libération conditionnelle.

 

Les dieux insensibles ?

Ainsi s'était-il juste contenté de poster un petit dessin sur son compte Twitter représentant des mains jointes, signe de sa prière. Mais la décision de maintenir la starlette derrière les barreaux  a manifesté de manière cruelle que sa pieuse démarche n'a sans doute pas été entendue.

tarek_priere.jpg

 

Au regard de l'énergie qu'il déploie en faveur de sa soeur, le jeune homme ne devrait pas rester pour autant sur cet échec. Quant aux instances judiciaires, elles fonderont sans doute leur action sur des éléments moins mystiques.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles