"A trois on y va" : un triangle gagnant

Félix Moati, Sophie Verbeeck et Anaïs Demoustier dans "A trois on y va" de Jérôme Bonnell. Félix Moati, Sophie Verbeeck et Anaïs Demoustier dans "A trois on y va" de Jérôme Bonnell.[ © Wild Bunch Distribution]

Bien souvent, les affaires de tromperies prennent des accents tragiques au cinéma. Avec Jérôme Bonnell, elles tournent à la comédie pour le plus grand plaisir du spectateur.

 

Mélodie (Anaïs Demoustier) est avocate à Lille. Depuis cinq mois, elle entretient une relation avec Charlotte, en couple depuis quatre ans avec Micha (Félix Moati). Déjà compliquée, la situation va encore se corser lorsqu’elle se rapproche également de Micha. Mélodie, qui sait pourtant très bien gérer son planning, va avoir beaucoup de mal à mener de front cette double relation.

Avec "A trois on y va", Bonnell donne un coup de fouet au thème du triangle amoureux. Filmé comme un vaudeville, le long métrage repose sur des dialogues piquants et une mise en scène rebondissante. Après "Le temps de l’aventure", qui avait déjà séduit critique et public, le réalisateur confirme donc cette aisance qu’on lui connaissait.

 

"A trois on y va", de J. Bonnell, avec A. Demoustier et F. Moati. En salles le 25 mars. 

La bande-annonce de "A trois on y va" :

Vous aimerez aussi

Cinéma Les 3 films à voir cette semaine au cinéma
Cinéma Les temps forts du festival du film de comédie de l'Alpe d'Huez
Quatre ans après le succès de «Qu’est ce qu’on a fait au Bon Dieu», plus de 12 millions d’entrées en salle, Philippe de Chauveron, le réalisateur, revient avec une suite tout aussi drôle et polémique.
Cinéma «Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu» bientôt en salles

Ailleurs sur le web

Derniers articles