"Lost River" : une famille engluée dans la toile du mal

Iain De Caestecker dans le premier film en tant que réalisateur de Ryan Gosling, "Lost River". Iain De Caestecker dans le premier film en tant que réalisateur de Ryan Gosling, "Lost River". [© Le Pacte]

En tant qu’acteur, Ryan Gosling n’a plus à faire ses preuves. Mais quand celui-ci passe derrière la caméra pour la première fois, on peut parier que le public l’attend au tournant.

 

Billy (Christina Hendricks) vit avec ses deux fils à Lost River, une ville à l’abandon. Après avoir contracté un crédit qu’elle n’arrive pas à payer, un banquier louche lui propose un emploi dans un cabaret. N’ayant d’autre choix, elle se produit dans un numéro macabre. De son côté, Bones, son fils aîné, qui désosse les maisons pour récupérer des morceaux de cuivre, tente par tous les moyens de ne pas tomber entre les mains du caïd de la ville.

Annoncé comme un hommage à ses deux réalisateurs de prédilection, Derek Cianfrance pour son côté social et Nicolas Winding Refn pour l’aspect mystique, "Lost River" lorgne également vers l’univers lynchien.

 

"Lost River", de Ryan Gosling, avec Christina Hendricks et Saoirse Ronan. En salles ce mercredi.

 

La bande-annonce de "Lost River" :

 

 

 

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles