Belle journée pour mourir : McClane père et fils

A good day to die hard. A good day to die hard.[© 2012 Twentieth Century Fox]

La relève est assurée. A partir d’aujourd’hui, il ne faudra plus compter sur un seul McClane mais sur deux.

Bruce Willis, qui depuis Piège de cristal (1988) campe pour la cinquième fois le célèbre lieutenant de police, revient plus en forme que jamais.

 Inquiet pour son fils installé à Moscou, il décide de le rejoindre, mais quelle n’est pas sa surprise quand il découvre que Jack a bien caché son jeu et qu’il est chargé d’exfiltrer pour la CIA un prisonnier politique en possession d’un dossier dont dépend toute la sécurité russe.

Or, Jack ne s’attendait pas à tomber sur son père en pleine mission. La situation lui échappant, John va lui prêter main-forte dans cette opération.

Si les relations entre père et fils sont plus que tumultueuses, les deux protagonistes vont devoir apprendre à ne compter que sur eux-mêmes pour se sortir du pétrin dans lequel ils se sont embarqués. Grand spectacle garanti.

 

> Die Hard : belle journée pour mourir, de John Moore. En salles mercredi 20 février.

 

Retrouvez toutes les autres sorties cinéma de la semaine sur DirectMatin.fr

 

À suivre aussi

Interview Philippe Lacheau : "On est une grande bande de potes"
ciné Need for Speed, vengeance sur la route
ciné Quand le mariage dynamite les préjugés

Ailleurs sur le web

Derniers articles