Sebastião Salgado présente son exposition «Déclarations» au Musée de l'Homme

Moment de prière dans les grandes dunes de sable à Maor, Tadrart. Sud de Djanet. Algérie. 2009. Moment de prière dans les grandes dunes de sable à Maor, Tadrart. Sud de Djanet. Algérie. 2009.[©Sebastião Salgado]

Pour les 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l’Homme et dans le cadre de sa saison En droits ! le musée de l’Homme a fait appel au photographe humaniste brésilien Sebastião Salgado.

L’exposition «Déclarations», visible jusqu’au 30 juin prochain, raconte l’histoire des droits de l’Homme à travers une trentaine de photographies prises durant ses quarante ans de carrière dans une vingtaine de pays.

Droit à la dignité, droit à l’asile, à la liberté de penser, au travail, à l’éducation ou encore droit de conscience et de religion : les photographies en noir et blanc de Sebastião Salgado interprètent à leur manière différents articles de la déclaration.

96-4-185-30csalgado.jpg

Le centre de la FEBEM (Fondation pour le bien-être de l’enfance) dans le quartier de Pacaembu. Il hébergent quelques 430 enfants, tantôt abandonnés dans les rues, tantôt amenés par leur parent qui ne peuvent s’en occuper. São Paulo. Brésil. 1996. [©Sebastião Salgado]

Le photographe souhaite à la fois «informer et provoquer le débat» dans ses photos comme par exemple sur celle de ces enfants vietnamiens nés dans un centre de détention pour réfugiés à Hong Kong et qui n’ont jamais connu la liberté (1995).

Mais aussi sur celle de ces milliers de réfugiés rwandais entassés dans un camp sous des tentes ou des bâches en plastique (1994) ou encore sur celle de cet ouvrier dunkerquois installant des tuyaux de câblage électronique autour d’un haut fourneau et qui annoncent la disparition de milliers d’emplois (1987).

87-16-3-8csalgado.jpg

Un ouvrier répare des tuyaux qui font partie du système de câblage électronique autour du haut fourneau numéro 4. Dunkerque. France, 1987. ©Sebastião Salgado

Sebastião Salgado a notamment travaillé pour les agences Sygma, Gamma et Magnum Photos et a voyagé dans plus de cent pays pour son travail comme La main de l’homme (1993), Exodes et Les enfants de l’exode (2000), Genesis (2013) ou encore Koweït, un désert en feu (2016). Installé à Paris depuis près de 50 ans, il a été élu membre de l’Académie des Beaux-Arts en 2016 et nommé Chevalier de la Légion d’Honneur la même année.

Le documentaire «Le Sel de la Terre» (2014) retraçant sa vie de photojournaliste sera diffusé gratuitement dans l’auditorium du Musée de l’Homme le 10 février prochain à 15 h.

Pour découvrir cette exposition, comptez 12 € en plein tarif ou 9 € de 3 à 25 ans.

Sebastião Salgado, Déclarations, jusqu’au 30 juin, de 10h à 18h, sauf le mardi, Musée de l’Homme (16e).

Vous aimerez aussi

culture Exposition : une plongée dans les années yéyés
Justice Gilets jaunes : 24 plaintes de journalistes pour violences policières
idées sorties Les expos photo à voir à Paris

Ailleurs sur le web

Derniers articles