Festival de Cannes : Quentin Tarantino et son casting étoilé enflamment la Croisette

Le réalisateur américain (au premier plan) accompagné de Leonardo DiCaprio et de Brad Pitt, ce mardi, sur le tapis rouge.[© VALERY HACHE / AFP]

C’était l’un des événements de cette 72e édition. Vingt-cinq ans après sa Palme d’or pour «Pulp Fiction», Quentin Tarantino a présenté son film en compétition «Once upon a time… in Hollywood», accompagné de son casting hollywoodien.

S’il n’a pas dansé comme il avait pu le faire en 2009 avec Mélanie Laurent pour «Inglorious Basterds» ou en 2014 avec Uma Thurman pour les 20 ans de «Pulp Fiction», le réalisateur américain a créé l’effervescence sur la Croisette, tout comme Leonardo DiCaprio et Brad Pitt, visiblement très émus de l’accueil qui leur était réservé.

Avant de fouler le tapis rouge, les deux acteurs hollywoodiens se sont longuement livrés au jeu des selfies et des autographes avec les centaines de fans massés derrière des barrières aux abords du tapis rouge. Certains étaient là depuis l’aube dans l’espoir d’obtenir une invitation pour la projection officielle et apercevoir leurs stars préférées.

Quentin Tarantino a tenu à rendre hommage au Festival de Cannes qui l'a lancé et l’a récompensé. «Cannes a changé ma vie. Je suis venu avec «Reservoir Dogs» (en 1992) comme petit cinéaste indépendant et j'ai ensuite fait le tour du monde», a-t-il confié.

Lors de son arrivée dans la salle du Grand Théâtre Lumière, l’équipe du film a été vivement applaudie, avant que Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes, explique aux spectateurs, et à la demande du réalisateur lui-même, de ne pas dévoiler le contenu du long-métrage pour garder le suspens jusqu’à sa sortie, en France, le 14 août.

Dans ce long métrage de près de trois heures et filmé en 35 mm, qui a pour décor un Los Angeles en plein mouvement hippie en 1969, DiCaprio et Pitt incarnent respectivement Rick Dalton, un acteur de westerns télévisés, et Cliff Booth, sa doublure cascades. En quête de célébrité, ils ont pour voisine l'actrice Sharon Tate - sublime Margot Robbie - et croisent la route d'autres stars telles Bruce Lee et Steve McQueen. Un esprit vintage plane sur cette réalisation, dont les producteurs ont dévoilé ce mardi, sur les réseaux sociaux, des fausses affiches de films de l’âge d’or du cinéma hollywoodien, mettant en scène le personnage joué par Leonardo DiCaprio.

Au terme de cet hommage au cinéma hollywoodien, Quentin Tarantino et ses acteurs ont profité d'une standing ovation de près de sept minutes. Et Brad Pitt n'a pu cacher son émotion face à un tel déferlement d'amour.

S'il remportait la Palme d’or le samedi 25 mai, le réalisateur de 56 ans intègrerait le très sélect club des doubles-palmés, aux côtés de Bille August, Francis Ford Coppola, Luc et Jean-Pierre Dardenne, Michael Haneke, Shohei Imamura, Emir Kusturica et Ken Loach.

 

À suivre aussi

Golden Globes «Marriage Story», «Les Misérables»... Les principales nominations aux Golden Globes 2020
Télévision Sandrine Kiberlain et Thaïs Alessandrin en duo mère-fille dans «Mon Bébé»
Cinéma Anthony Daniels, interprète de C-3PO : «Je ne voulais pas jouer dans Star Wars»

Ailleurs sur le web

Derniers articles