Musée du Louvre : grosse pagaille depuis le déplacement de «La Joconde»

«La Joconde» regagnera sa salle flambant neuve dans trois mois.[©JEAN-PIERRE MULLER / AFP]

La Joconde est victime de son succès. En déménageant dans la salle Rubens du musée du Louvre, pour cause de travaux de rénovation, le chef-d’œuvre de Léonard de Vinci a provoqué une sacrée pagaille.

Si bien que l'institution - qui a accueillis en 2018 plus de 10,2 millions de visiteurs, et dont 80 % viennent pour voir «Mona Lisa» - a dû refuser certains touristes français et étrangers qui n'avaient pas réservé leurs billets avec un horaire de visite précis.

Pour fluidifier la circulation des visiteurs, chaque groupe de touristes qui se succède a à peine le temps de dégainer leur smartphone pour prendre un selfie que le personnel de sécurité leur demande d’avancer pour désengorger la galerie, indique Le Parisien. Même si on se demande parfois s’ils regardent plus l'objectif ou le tableau, les visiteurs ont n’ont pas hésité à partager leur mécontentement.

«Inaccessible à cause de la foule», «grand bazar», «désorganisation totale», «Le musée du Louvre semble peu à peu devenir un enfer», … Les commentaires négatifs déferlent sur le Tripadvisor du musée le plus fréquenté du monde. Face à cet engorgement, la direction du musée du Louvre invite son public à la patience.

En effet, son légendaire sourire regagnera sa salle flambant neuve dans trois mois, juste avant l’inauguration de l’exposition évènement autour de Leonard de Vinci, le 24 octobre prochain.

À suivre aussi

Science Le mystère de la peinture la plus chère du monde, de Leonard de Vinci, résolu
L'artiste allemand de 7 ans Mikail Akar pose devant ses peintures «Champi» et «Homme tournesol» avant l'ouverture de son exposition «Manus 11» à Berlin, le 13 décembre 2019.
artiste A 7 ans, le «mini Picasso» allemand agite le monde de l'art
Art Modigliani, Cézanne, Monet... plus de 100.000 œuvres en accès libre

Ailleurs sur le web

Derniers articles