Un dessin inachevé de Léonard de Vinci découvert dans une toile du maître

L'imagerie hyperspectrale a permis de révéler les secrets du tableau. [© National Gallery of London]

Après un long travail de restauration commencé en 2008, un exemplaire du tableau de la Vierge aux Rochers vient de livrer un nouveau secret. Lors d'une analyse aux rayons X de la toile, la National Gallery de Londres a mis au jour de nouvelles esquisses et même... des empreintes de mains.

C'est en travaillant sur cette toile et en la soumettant à l'œil averti d'une équipe de six experts que cette vénérable institution a découvert ce croquis, visiblement abandonné par le maître, avant que celui-ci ne réalise son œuvre par dessus entre 1491 et 1508. Sur le tableau fini, on peut admirer à la fois la Vierge, l'enfant Jésus, Saint Jean-Baptiste, ainsi qu'un ange. Mais grâce à la technologie, un autre dessin (voir ci-dessous) apparaît en sous-impression et qui montre une large différence avec la version finale du tableau.

la_vierge_aux_rochers_5d5569a5a0663.jpg

«Pourquoi Léonard de Vinci a-t-il abandonné ce projet ? Cela reste un mystère», a précisé un porte-parole du musée londonien au Guardian.

Des empreintes découvertes

«On peut également voir des empreintes de mains résultant de l'application d'une couche d'apprêt sur le panneau afin de créer une couche uniforme, probablement le travail d'un assistant, mais peut-être même de Leonardo lui-même», souligne-t-il. L'équipe de chercheurs et spécialistes a opéré cette découverte cette année, lorsqu'elle a pu inspecter la toile à l'aide d'une technologie jusqu'ici utilisée principalement dans le milieu militaire : l'imagerie hyperspectrale. Celle-ci permet ainsi de découper le spectre du visible au proche de l'infrarouge et de mettre en avant des images invisibles pour l'œil humain.

La National Gallery s'apprête d'ailleurs à partager publiquement ses travaux du 9 novembre au 12 janvier prochains, lors d'une grande exposition sur cette œuvre. Le public sera alors invité à «pénétrer» à l'intérieur de ce tableau, grâce à des expériences immersives et sensorielles. L'idée inédite sera de comprendre le travail du maître de la Renaissance par les sens, sans avoir à lire quoi que ce soit.

L'exemplaire londonien de la Vierge aux Rochers a fait l'objet de nombreuses controverses, comparée à celle détenue en France par le musée du Louvre. Plusieurs spécialistes de l'art contestant un travail mené totalement par le maître sur cette deuxième toile, qui aurait pu être réalisée par un assistant.

L'année 2019 marque les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci (1452-1519) et de multiples événements sont prévus de par le monde. Le Louvre, qui possède l'une des collections les plus prestigieuses de l'artiste, tiendra lui aussi une grande exposition entre le 24 octobre 2019 et le 24 février 2020, uniquement accessible sur réservation.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles