Lire des comics serait réservé aux «imbéciles», selon le ministre de la Culture russe

Le ministre de la Culture Vladimir Mendinski a des idées bien arrêtées sur la lecture de BD Le ministre de la Culture Vladimir Mendinski a des idées bien arrêtées sur la lecture de BD[JOEL SAGET / AFP]

Selon le ministre de la Culture russe, Vladimir Medinski, la BD serait réservée aux jeunes enfants, à peine en âge de lire.

C’est en tout cas ce que l’on peut apprendre sur le site actuaBD spécialisé dans le neuvième art. Lors du 32e Moscow International Book Fair, l’homme politique aurait en effet tenu des propos assez peu enthousiasmes sur la bande dessinée, et les comics plus particulièrement : «les bandes dessinées, c’est pour ceux qui ne savent pas lire. Je n’aime pas du tout les comics.», a traduit le site ActuaBD. «C’est du chewing-gum, comme vous le dites, ce n’est pas de la nourriture. C’est quelque chose qui devrait être destiné à un enfant qui apprend à lire, jusqu’à sept ou huit ans. Mais un adulte qui lit des bandes dessinées, il doit se dire : "je suis un imbécile, je lis des bandes dessinées". C’est sympa de les collectionner, c’est amusant, mais pas de les lire. », peut-on lire.

Les comic books et la propagande anti-russe

Pourquoi une telle violence envers ce genre de lecture ? Il faut rappeler que les comics américains ont traditionnellement beaucoup servi la cause américaine, notamment dans les années 1960, durant la jeunesse du ministre donc qui ne semble pas avoir avalé la pilule depuis.

Si Superman a été inventé en 1939 et a pu combattre le mal nazi, le genre a pu renaître au début des années 1960 sous l'impulsion du scénariste Stan Lee et de Marvel Comics. Il fallait trouver un nouvel ennemi aux super-héros américains : quoi de mieux que le bloc communiste ? C'est ce que fit notamment Captain America ou encore The Avengers.

Le Mur de Berlin (et avec lui le bloc communiste) a pourtant chuté il y a tout juste trente ans, en 1989.

indignation sur Twitter

Choqués, bon nombre d’internautes russes ont répondu à leur ministre sur les réseaux sociaux en se moquant de lui ou en déplorant ses propos, sous un hashtag créé pour l'occasion (que l'on pourrait traduire par #jelisdesbandesdessinées). Depuis, de nombreux internautes postent une photo de sélection BD ou même leurs bibliothèques riches en neuvième art.

«Coming out, bon sang ! #jelisdesbandesdessinées et des mangas, et manhwa, et même, c'est effrayant de le dire : Mickey !»

«Les gens qui considèrent les bandes dessinées comme des «images pour enfants ou pour des abrutis» semblent incapables de percevoir le monde visuellement. Leurs yeux sont fermés. Et les yeux fermés, vous ne voyez pas à quel point vous avez l’air stupide. Parce que seulement une personne stupide appelle quelque chose de débile sans comprendre.#liredesbandesdessinées».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles