Combien gagne le lauréat du Prix Goncourt ?

Jean-Paul Dubois est l'auteur de «Tous les hommes n'aiment pas le monde de la même façon» (éd. de l'Olivier), prix Goncourt 2019[DOMINIQUE FAGET / AFP]

Prix littéraire le plus prestigieux du monde de l'édition, le Goncourt fait couler beaucoup d'encre. Mais combien gagnent réellement les lauréats du fameux prix ?

Alors que le lauréat du Prix Nobel de Littérature se voit attribuer la coquette somme d'environ 900.000 euros, la dotation d'un Prix Goncourt est bien en dessous de la reconnaissance éternelle qu'est le Prix Nobel.

Ainsi, le lauréat ne remporte qu'un minuscule chèque de 10 euros. Dotation symbolique car le Goncourt fait énormément vendre en France et les traductions à l’étranger deviennent assurées. Entre 2012 et 2016, un «Goncourt» se vendait en moyenne à 345.000 exemplaires, ventes qui peuvent bondir un peu plus encore dans le cas d'un écrivain déjà reconnu comme c'est le cas en 2019.

Des conditons d'attribution drastiques

Créé en 1903, Le Prix Goncourt est composé de dix membres et rend son verdict chaque année au restaurant Drouant après trois sélections : une première (qui a déjà eu lieu) de quinze noms, puis huit, puis quatre. Pour participer, l'ouvrage doit être un roman écrit en français et édité par un éditeur francophone ayant un circuit de distribution en librairie. 

Jean-Paul Dubois l'a remporté en 2019 pour son roman «Tous les hommes n'aiment pas le monde de la même façon» (éd. de l'Olivier).

Le vote est oral et au cours des dix premiers tours, le prix ne peut être attribué qu’à la majorité absolue. Du onzième au treizième tour, la majorité relative suffit. En cas d’égalité, la voix du président compte double au quatorzième tour. 

Le prix ne peut être décerné qu'une seule fois à un même écrivain. Une seule exception : Romain Gary, Goncourt 1956, qui l'a reçu une seconde fois, en 1975, alors qu'il écrivait sous le pseudonyme d'Emile Ajar.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles