Alice Zeniter remporte le Goncourt des lycéens 2017

La grande délibération nationale du prix Goncourt des lycéens 2017 s'est déroulée jeudi 16 novembre à Rennes.[AFP]

Le prix Goncourt des lycéens 2017 a été décerné jeudi à l'auteur Alice Zeniter pour son ouvrage «L'art de perdre» paru aux éditions Flammarion.

Avec cet ouvrage personnel, l'écrivain de 31 ans revient sur le destin d'une famille harkie de 1930 à nos jours. On y suit trois trajectoires, celle de Naïma de nos jours, une jeune galeriste, et celles de son père et grand-père qui ont enfoui au plus profond d'eux leur histoire en gardant toujours le silence sur un douloureux passé. Elle-même petite-fille de harkis, la romancière livre avec cet ouvrage de cinq cents pages une fresque puissante et sensible qui évoque entre autres la culpabilité d'un peuple et la réconciliation avec soi. 

Auteur précoce - elle a écrit son premier ouvrage à l'âge de 16 ans - Alice Zeniter n'en est pas à son premier prix littéraire. En 2013, elle a reçu le prix de la Closerie des Lilas et le prix du Livre Inter pour «Sombre dimanche». En 2015, «Juste avant l'oubli» était couronné du prix Renaudot des lycéens. Cette année, finaliste du Goncourt 2017, «L'art de perdre», a déjà été distingué du prix Landerneau des lecteurs et du prix Littéraire du Monde 2017. 

lart_de_perdre_0.jpg

© Flammarion / 2017

Prix le plus prescripteur en librairie, le Goncourt des lycéens est coorganisé par la Fnac et le ministère de l'Education nationale et fête cette année sa 30ème édition. Le prix a été dévoilé par le jury depuis l'Opéra de Rennes et il comportait trois finalistes féminines en plus de Zeniter : Véronique Olmi pour «Bakhita», Monica Sabolo avec «Summer» et Brigitte Giraud pour «Un loup pour l'homme». Alice Zeniter a été élue avec sept voix contre six pour «Bakhita» de Véronique Olmi. 

L'année dernière, le 29è prix Goncourt des lycéens avait été attribué à Gaël Faye pour son roman «Petit pays» (éd. Grasset). 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles