Le nouvel album d'Elephanz à découvrir sur la scène du Trianon

Elephanz, où l'exemple type de la success story musicale. Soit deux frères qui postent sans y croire quelques morceaux sur Myspace en 2008, et qui, moins de dix ans après, reviennent avec un nouvel album et un concert au Trianon, ce mercredi.

Et le chemin parcouru est impressionnant depuis l'EP «Ideal Roommates», qui leur avait offert en 2009 une sélection pour le très prescripteur festival des Transmusicales de Rennes. Après leur victoire au Prix Chorus d'ïle-de-France, l'année suivante, les Nantais se jettent dans le grand bain avec leur album «Time For A Change», en 2013. Le duo fait alors le bonheur des playlists avec le tube «Stereo», puis le titre phare qui a donné son nom à l'album, que les publicitaires s'arrachent. Le rythme est là, la recette fonctionne, suivront une nomination aux Victoires de la Musique, et des concerts dans plusieurs festivals. 

Mais pour les deux frères, Maxime et Jonathan Verleysen, difficile de choisir entre la pop à la Phoenix, ou de l'électro pure et dure. C'est chose faite avec leur nouvel album, dont le titre, «Elephanz», est aussi sobre que la pochette. Terminé les refrains à la voix haut perchée et les mélodies pour teenagers, place, comme sur «Blowing like a storm», à la noirceur, aux synthés lancinants, et à un ensemble cohérent tout au long des douze titres.

Comme leurs fans, le duo a grandi, on flirte plus désormais du côté de Air, et les influences d'un Bowie, qu'ils vénèrent, se font sentir, dans des compositions plus ambitieuses, et des thématiques qui auscultent le sentiment amoureux. Nul doute qu'ils émailleront de titres de cet album leur concert du mercredi 22 novembre, au Trianon parisien, avant une grande tournée française. 

Elephanz, en concert mercredi 22, Le Trianon (Paris 18e).

 

 

Vous aimerez aussi

Marcel Azzola (à gauche), aux côtés de Roland Romanelli, le 1er janvier 2004, lors d'un concert du Nouvel An dans la salle Favart à Paris [JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives]
musique Mort de Marcel Azzola, légende de l'accordéon
Cette nouvelle édition fait également des heureux sur les pistes.
Festival Le festival Classicaval revient à Val d'Isère pour une 26 ème édition
musique Sony abandonne R. Kelly, accusé d'agressions sexuelles

Ailleurs sur le web

Derniers articles