Comment est née l'expression «faire le pied de grue» ?

De nos jours, faire le pied de grue signifie patienter, le plus souvent dans la rue. De nos jours, faire le pied de grue signifie patienter, le plus souvent dans la rue.[© CNEWS]

Lorsqu’une personne est obligée de patienter longtemps à la même place, on dit parfois qu’elle «fait le pied de grue».

Une expression apparue au XVIIe siècle et qui fait référence aux prostituées. Ces dernières étaient en effet nombreuses dans les rues des grandes villes à l’époque.

Pour attendre les clients potentiels, elles s’adossaient souvent à un mur, une jambe tendue et l’autre repliée sous le corps. Une posture qui rappelait celle de la grue, un oiseau aux longues pattes capable de rester très longtemps en équilibre dans cette position.

L’habitude a été prise de dire que ces travailleuses du sexe, qui patientaient ainsi, «faisaient la jambe de grue». Puis, au fil du temps, l’expression a été légèrement modifiée à l’usage et est devenue «faire le pied de grue». Elle a perduré depuis, en s’étendant à d’autres domaines.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles