D'où vient la tradition d'offrir des dragées lors d'événements heureux ?

La dragée tire son origine de l'Antiquité romaine. [© M. Gile / Sipa]

C’est un grand classique des baptêmes et des mariages. En Europe, mais également outre-Atlantique, les dragées – une amande enrobée de sucre – sont souvent offertes aux ­invités lors de ces célébrations. 

Une coutume qui remonte à l’Antiquité. Vers 170 av. J.-C., Julius Dragatus, un confiseur romain, a en effet créé ce bonbon complètement par hasard, en faisant tomber une amande dans une jarre de miel. Appréciant cette sucrerie inattendue, il a alors décidé d’en servir lors de la présentation officielle du fils d’un notable de la ville.

Ces douceurs, appelées «dragati» en référence à leur créateur, ont connu un succès immédiat, si bien que l’habitude a été prise de les offrir lors des événements heureux. D’abord réservées aux élites romaines, elles ont fini par être généralisées à toutes les classes sociales. Ce n’est finalement qu’au XIIIe siècle que les dragées ont fait leur apparition en France.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles