D'où vient l'expression «brûler la chandelle par les deux bouts» ?

Léonardo Di Caprio, qui incarne Jordan Belfort, à la vie dissolue dans Le Loup de Wall Street.[© universal pictures germany]

Lorsqu’une personne ne prend pas soin de sa santé ou dilapide toute sa fortune, on peut dire qu’elle «brûle la chandelle par les deux bouts».

Une expression qui est apparue dans le courant du XVIe siècle. A cette époque, l’électricité n’existait pas encore, si bien qu’on utilisait des bougies dans les foyers pour s’éclairer.

Ces dernières étaient fabriquées en suif pour les familles les plus modestes, ou en cire pour les plus riches. Mais dans les deux cas, ces objets étaient rares et par conséquent coûteux.

Il fallait donc s’en servir avec parcimonie, et prendre garde à bien les éteindre avant d’aller se coucher. Par métaphore, on disait donc d’une personne qui gaspillait un bien particulièrement important qu’elle «brûlait une chandelle par les deux bouts». Cette expression a perduré jusqu’à aujourd’hui, avec un sens élargi.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles