Pourquoi de nombreuses montres sont-elles à quartz ?

Une technologique qui permet une très grande précision. [© r. b. levine/newscom/sipa]

Aujourd’hui, une large partie des montres sont dites «à quartz». Elles contiennent en effet une fine lamelle de ce minéral très répandu sur Terre et bon marché.

Et pour cause, celui-ci a des propriétés intéressantes pour les horlogers : lors­qu’il reçoit un courant électrique, le quartz se met à vibrer à une fréquence bien précise (32 000 fois par seconde). 

Ainsi, dans la montre, alimenté par une pile, il actionne un mécanisme qui fait tourner les aiguilles avec une extrême régularité. Grâce à ce dispositif, les montres à quartz se dérèglent d’une seconde tous les six ans seulement.

Mises sur le marché dans les années 1970, elles se sont très vite imposées aux dépens des montres mécaniques, qui, elles, se décalent de près de six secondes par jour. Quant aux horloges atomiques utilisées par les scientifiques, elles perdent une seconde tous les… 3 000 ans.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles