Guillermo del Toro va réaliser un remake de Pinocchio pour Netflix

Le film La Forme de l'eau a remporté quatre statuettes aux derniers Oscars[Frederic J. Brown/AFP]

Le réalisateur de La forme de l'eau, Guillermo del Toro, va mettre en scène Pinocchio dans un film destiné à la plateforme Netflix.

Le cinéaste mexicain réalisera, écrira et produira lui-même ce remake des aventures du célèbre pantin de bois, et ce sous la forme d'une comédie musicale, comme l'a annoncé la plateforme américaine ce lundi. Le communiqué annonce aussi que le conte pour enfants inventé par Carlo Collodi et popularisé par Disney en 1940 sera tourné en stop-motion.

Pour l'occasion, le réalisateur du Labyrinthe de Pan va s'adjoindre les services de la Jim Henson Company (The Dark Crystal: Age of Resistance), l'entreprise fondée par le créateur des Muppets, et ShadowMachine (Bojack Horseman), ainsi que quelques-unes des pointures du stop-motion comme Mark Gustafson, le co-réalisateur de Fantastic Mr. Fox, et Mackinnon & Saunders, qui a créé les marionnettes des Noces funèbres.

«Aucune forme d'art n'a autant influencé ma vie et mon travail que l'animation et aucun personnage n'a eu de connexion aussi personnelle avec moi que Pinocchio, déclare-t-il. Dans notre histoire, Pinocchio est une âme innocente, avec un père indifférent, qui s’égare dans un monde qu'il ne comprend pas. Il se lance dans un voyage extraordinaire qui lui permettra de comprendre son père et le monde réel. J’ai depuis toujours voulu faire ce film. Après l'expérience incroyable que nous avons vécu avec Chasseurs de Troll, je suis reconnaissant que la talentueuse équipe chez Netflix m'offre l'occasion d’une vie de présenter au public, partout dans le monde, ma version de cet étrange pantin devenu vrai petit garçon. »

Une version très personnelle

Dans sa réécriture du conte classique de Pinocchio, Guillermo Del Toro choisit comme décor l’Italie des années 1930, alors que le fascisme se répand et que Mussolini consolide son emprise sur le pays à l'aube de la Seconde Guerre mondiale. Un projet qui lui tenait particulièrement à coeur mais pas facile à financer.

Allociné rappelle qu’alors qu'il était en pleine promotion à la Mostra de Venise l'an dernier pour y présenter La Forme de l'eau, Guillermo del Toro avait déclaré : «J'ai cherché un financement pendant près de dix ans. Nous avons les marionnettes, les designs. Je me suis toujours ou presque compliqué la vie. Aucun des films que je veux faire n'est facile. Ils ne faisaient pas partie de ce que les gens voulaient faire à ce moment-là. Personne ne voulait faire de films de super-héros quand j'ai fait Hellboy, personne ne voulait faire de films de monstres quand j'ai fait Pacific Rim. Quand j'ai présenté Pinocchio, j'ai reçu beaucoup d'appels : ‘Ça se déroule sous Mussolini, c'est un Pinocchio anti-fasciste’, les gens raccrochaient.»

A noter que ce projet n'est pas le premier à être développé en collaboration avec Netflix, puisque le cinéaste prépare aussi pour la plateforme une série anthologique horrifique intitulée 10 After Midnight.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles