Quelle est l'origine du terme «barricade» ?

Un terme né au Moyen Age d'après une pratique dans le sud-ouest de la France. [© AFP]

Lorsque des manifestants dres­sent des obstacles faits d’objets divers, on parle d’une «barricade». 

Un terme apparu au XVIe siècle, employé pour la première fois par le maréchal Blaise de Monluc. Celui-ci commandait les armées royales qui combattaient des rebelles dans le sud-ouest de la France. 

Les insurgés utilisaient en effet de nombreuses barriques (appelées «barricas» en ancien occitan), lestées avec de la terre ou du sable, afin de constituer des lignes défensives et bloquer leurs ennemis. Le mot créé par Blaise de Monluc a été peu à peu repris dans le reste du pays. 

Ainsi, le soulèvement des Parisiens contre Henri III, en 1588, lors des guerres de Religion, a été appelé «Journée des barricades». Enfin, Victor Hugo a popularisé ce terme dans Les Misérables, en l’employant plus de 400 fois dans cette œuvre.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles