5 nouveaux albums des classiques de la BD à offrir pour Noël 2018

La période des fêtes est traditionnellement riche en sorties, pour les éditeurs de BD. [Cnews]

C'est l'un des cadeaux les plus offerts durant la période des fêtes. Cette année encore, les bandes dessinées seront à l'heure sous le sapin. Lucky Luke, Thorgal, Blake et Mortimer... Ces figures du 9eme art profitent de l'absence d'Astérix - réquisitionné au cinéma par le film d'animation d'Alexandre Astier - pour séduire toutes les générations.

Lucky Luke

lucky_0.jpg

Du Far West aux faubourgs. Pour la première fois depuis son apparition en 1946, Lucky Luke va vivre une aventure hors des Amériques. Dans ce 80e album, «Un cow-boy à Paris», le serial flingueur, qui vient une fois de plus de déposer les Dalton dans un pénitencier, va croiser la route d’un personnage haut en couleur, le sculpteur français Auguste Bartholdi, capturé par les Indiens.

Ce dernier, créateur de la statue de la Liberté, est alors, en 1876, en tournée sur le sol américain pour récolter des fonds afin d’achever son œuvre, dont seule la main a été créée. Un parcours semé d’embûches, qui pousse le président américain à demander à Lucky Luke d’escorter Bartholdi à Paris. Le scénariste Jul et le dessinateur Achdé reprennent ici avec brio les ingrédients qui ont fait le succès de la série, comme la galerie de personnages plus ou moins célèbres que croiseront le serial flingueur et son destrier blanc, à l’image d’un Victor Hugo ou d’une madame Bovary.

Lucky Luke, Un cow-boy à Paris, de Jul et Achdé, éd. Lucky Comics.

Thorgal

thorgal_0.jpg

Enfin le bout du voyage pour le fils des étoiles ? Plus de quarante ans après le début des aventures de Thorgal, en 1977, le héros aux muscles d’acier et au caractère bien trempé espère enfin retrouver sa femme Aaricia et ses enfants. Mais avant toute chose, il va devoir sauver son fils Aniel, qui souffre toujours d’un mal mystérieux.

Dans ce tome 36, le dessinateur polonais Grzegorz Rosinski veut finir en beauté avant de passer la main pour la suite. Désormais âgé de 77 ans, cet adepte de la couleur directe, entièrement appliquée au pinceau, livre un album toujours magnifiquement illustré, mais qui ne parvient pas à égaler les références de la saga. Le voyage est magnifique, mais on sent que l'auteur a voulu en dire un peu trop en un seul album. Le rendez-vous est désormais pris pour un tome 37 qui fera date, avec Fred Vignaux à la planche à dessin. Un lourd héritage à porter, et un vrai challenge. 

Thorgal, tome 36, de Yann et Rosinski, éd. du Lombard.

SPIROU

spirou_copie_0.jpg

Dix ans d’attente récompensés. Lorsque le dessinateur Emile Bravo publie en 2008, «Journal d’un ingénu», dans lequel il replace le jeune groom Spirou dans le contexte de la Seconde Guerre mondiale, il ne s’attendait pas à un tel succès, avec à la clé plus de 100 000 albums vendus.

Dix ans plus tard, ce qui ne devait durer qu’un album est décliné en plusieurs tomes, dont le deuxième, «L’espoir malgré tout», vient de sortir. Et c’est peu dire que l’auteur a gardé tout son talent. On retrouve Spirou en janvier 1940, dans Bruxelles, alors que les nazis imposent leur diktat à la population. Véritable roman graphique d’apprentissage, l’album décrit un héros à la naïveté touchante, découvrant un monde où les frontières entre le bien et le mal sont poreuses. Avec son trait rendant hommage à la ligne claire et à sa science des décors, Emile Bravo offre un nouveau monument de la BD.

Spirou, L’espoir malgré tout, de Bravo, éd. Dupuis.

Blake & Mortimer

bmok_0.jpg

Plonger dans un nouvel album de Blake & Mortimer, c'est un peu comme ouvrir la boite à madeleines de Proust. Avec la parution de La Vallée des Immortels, c'est tout un univers ultra-codé qui réapparait, sous les coups de crayon du duo hollandais Teun Berserik et Peter Van Dongen, et avec Yves Sente au scénario.

Le duo britannique reprend vie dans la foulée du Secret de l'Espadon, alors qu'ils sont encore aux commandes de leurs avions supersoniques, juste après avoir largué une bombe atomique sur le palais du tyran Basam-Damdu, mettant ainsi fin à une troisième guerre mondiale. En véritables fans du Secret de l'Espadon et du style de l'auteur d'origine E.P. Jacobs, les dessinateurs ont quasiment repris à l'identique, en introduction, certaines cases de cet album, pour mieux souligner, avec brio, la continuité scénaristique et stylistique entre l'oeuvre d'origine et leur création.

Certaines incohérences qui persistaient entre Le Secret de l'Espadon et Le Mystère de la Grande Pyramide sont ainsi expliquées : le domestique Nasir est encore un militaire, et l'inusable Olrik est de retour, prêt à aider le seigneur de la guerre Xi-Li dans sa quête du pouvoir en Chine, alors que le pays est divisé entre communistes et nationalistes. Un pur bonheur au charme indéniable pour les fans de la saga comme pour les amateurs d'albums clairs, fournis, bien ficelés.

La Vallée des Immortels, Blake & Mortimer, de Berserik, Van Dongen, et Senté, éd.Blake et Mortimer.

LES PASSAGeRS DU VENT

passvent_0.jpg

C’est tout un pan de la BD française qui reprend vie, 8 ans après la parution du dernier album. La série mythique Les passagers du vent connait enfin une suite, en forme de lancement d'une troisième et dernière saison, avec un éblouissant tome 8, intitulé Le sang des cerises. Après la dénonciation de l’esclavage dans les premiers volumes, le talent de François Bourgeon fait merveille, en s’attaquant cette fois aux grandes luttes sociales de la fin du XIXe siècle.

En 1885, dans un Paris grouillant de vie, le souvenir de la Commune, réprimée dans le sang, est encore vif. Et à Montmartre, la colère gronde, d’autant que la construction du Sacré-Cœur est vécue comme un affront. A travers les yeux de Klervi, Bretonne montée à Paris, et de Zabo, qui va la prendre sous son aile, l’auteur nous invite, avec un sens inouï du détail, dans l’existence de ces petites gens à la tête pleine de rêves.

La ville elle-même, dans un souci d'historicisme rarement atteint, devient un personnage à part entière, que le lecteur aura plaisir à parcourir, découvrant un Paris encore environné de verdure.

Les passagers du vent, tome 8, de Bourgeon, éd. Delcourt.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles