Game of Thrones : George R.R.Martin l’avoue, même lui ne connait pas la fin de la série

L'auteur passe tout son temps à écrire.[Rich Polk / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

On peut être l’auteur de la saga qui a fait naître la série Game of Thrones, et ne pas connaître la fin de l’histoire sur le petit écran. C’est en tout cas ce qu’affirme George R.R. Martin, à un mois de la sortie de la dernière saison.

Débordé par l’écriture du sixième livre du Trône de fer, The Winds of winter, il a expliqué à Entertainment Weekly qu’il n’avait pas eu le temps de lire les scripts des derniers épisodes, dont la diffusion débutera le 14 avril. Même s’il a reconnu qu’il sait «certaines choses», il s’agira donc d’une découverte pour lui.

des «sentiments partagés»

L’écrivain s’est d’ailleurs exprimé sur cette fin de plus en plus proche de la série, en expliquant avoir des «sentiments partagés». «Ça a été un parcours incroyable, presque tout a été génial. Mais évidemment, j’aurais aimé finir les livres plus tôt pour que la série ne me devance pas sur l’histoire. Je n’avais pas anticipé ça», a-t-il dit.

Depuis la saison 4, George R.R. Martin s’est en effet complètement recentré sur ses ouvrages, alors qu’il contribuait à l’écriture des scénarios jusque-là. «N’importe qui lit les livres sait qu’il s’agit d’une tâche qui nécessite environ 64 heures de travail par jour pour le faire correctement, et les différences entre la série et les livres devenaient difficile à gérer (pour lui) en parallèle», reconnait D.B.Weiss, co-créateur de la série. «C’est comme s’il devait avoir deux univers différents, mais identiques, dans la tête en même temps».

un projet de caméo dans la série

Par ailleurs, l’écrivain a révélé que les responsables de la série souhaitaient qu’il fasse une apparition dans un des derniers épisodes. Un caméo qui n’aura finalement pas lieu, puisque George R.R. Martin n’était pas disponible. «Je me suis dit que cela ne valait pas le coup de faire l’aller-retour jusqu’à Belfast (Irlande du Nord) juste pour ça», a regretté l’auteur (il vit aux Etats-Unis).

Alors que son livre The Winds of winter pourrait paraitre cette année, il a déjà indiqué qu’il enchainerait directement sur le septième, intitulé Dream of spring. Celui-ci devrait conclure la saga papier. «C’est la fin pour beaucoup de gens, mais ce n’est pas la fin pour moi», termine-t-il. «J’ai intérêt à vivre longtemps car il me reste beaucoup de travail à faire».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles