D'où vient l'expression «prendre son pied» ?

Une expression liée à l'unité de mesure du même nom.[© superstock/sipa]

Lorsqu’une personne éprouve un grand plaisir dans son activité, on dit parfois qu’elle «prend son pied». Une expression qui, contrairement à ce qu’on pourrait croire, n’a rien à voir avec cette extrémité du corps humain. 

Ici, le «pied» renvoie à une unité de mesure, d’environ 30 cm, employée depuis l’Antiquité. Elle était notamment utilisée par les pirates et les voleurs pour partager leur butin, qui était rassemblé en un tas. Après avoir mesuré sa hauteur, chacun prenait l’équivalent d’un pied du trésor, des objets ou des sommes dérobées.

Une part que ces individus dépensaient ensuite dans diverses activités, et notamment avec des prostituées.

«Prendre son pied» s’est ensuite généralisé dans le langage populaire, tandis que l’emploi de l’unité de mesure s’est peu à peu réduit à la navigation et à l’aéronautique.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles