D’où vient l’expression «faire un bœuf» ?

Une expression qui est liée à un restaurant parisien.[© I.Harsin/sipa]

Lorsqu’ils se lancent dans un concert improvisé, les musiciens disent souvent qu’ils «font un bœuf». Une expression qui n’a aucun rapport avec l’animal, et qui est née à Paris dans le courant des années 1920 et 1930.

A l’époque, un bar du 8e arrondissement, baptisé le «Bœuf sur le toit», avait en effet pour réputation d’accueillir de nombreux artistes, et en particulier des musiciens. Parmi eux, figuraient notamment les jeunes Léo Ferré et Charles Trenet.

Même s’ils ne se connaissaient pas forcément, les chanteurs et les instrumentistes se rendaient souvent dans cet établissement en fin de soirée pour jouer ensemble.

Une habitude qu’ils ont fini par appeler «faire un bœuf», à une époque où le jazz était très populaire. A noter que le terme anglais équivalent est la «jam», pour les jazzmen qui s’offraient une session de musique improvisée.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles