Sonia Rolland est la star de la nouvelle série de France 2, un «Amicalement Votre» au féminin intitulé «Tropiques criminels»

France 2 se réjouit de mettre en valeur les femmes et la diversité au travers de ce programme[Matthieu Guitteaud/ FTV]

Douze ans après «Lea Parker» sur M6, Sonia Rolland est de nouveau l'héroïne d'une série. Intitulée «Tropiques criminels», elle est à découvrir sur France 2 le vendredi 22 novembre à 21h05.

Alors que les journées commencent à sérieusement refroidir, France Télévision a décidé de faire entrer un peu de soleil dans le salon en proposant ce nouveau programme de 8 x 52 minutes.

Série policière, «Tropiques criminels» met le cap sur les Antilles françaises où Melissa (Sonia Rolland), une brillante policière d'origine martiniquaise, vient d'être mutée pour prendre la tête du service des enquêtes criminelles. Tandis qu'à la maison ses enfants, deux ados qu'elles élèvent seule, sont mécontents d'avoir dû quitter leur vie en métropole et le lui font savoir, elle tente de son côté, avec le naturel réfléchi et posé qui la caractérise, de s'acclimater au mieux à ses nouvelles conditions de travail. Si leur personnage respectif supporte mal le comportement et les méthodes employées par l’autre, elle peut néanmoins compter sur l'expérience de Gaëlle (Béatrice De La Boulaye), une flic fonceuse qui connaît bien la région. Ensemble elles vont former un duo efficace pour traquer les criminels...

«L’une, la loi et l’ordre. L’autre, la loi et le désordre. Deux femmes libres et sans tabou. Aventurières et exilées, elles sont prêtes à tout pour rendre Justice dans cette île aux multiples visages» annonce France 2 qui a souhaité mettre à l'honneur un duo de femmes fortes, «deux femmes modernes, représentatives de la société française d’aujourd’hui» avec pour ambition de faire de ce duo «les héroïnes d’une série grand public, riche de beaucoup d’humour, promesse d’un polar de divertissement de qualité.»

«J’ai retrouvé mes instincts de comédienne de série. Malgré les contraintes, le rythme soutenu, les textes à mettre en bouche et l’éloignement d’avec mes filles, l’expérience fut grisante» explique Sonia Rolland qui retrouve le petit écran douze ans après «Lea Parker».

Pour l'ancienne Miss France d'origine rwandaise couronnée en 2000, qui a depuis consacré son temps à des associations caritatives et à son métier de comédienne dans des téléfilms ou au cinéma notamment dans «Désordres» en 2012 et «Quai d’Orsay» en 2013, il s'agit d'une «série audacieuse, actuelle et collective», dont le ton lui a beaucoup plu, tout comme l'a amusée l’idée de former un duo de flics féminin. «J’aimais le fait que Mélissa Sainte-Rose soit plus parisienne que martiniquaise, qu’elle arrive avec des idées reçues et qu’elle ait face à elle une Martiniquaise blanche qui connaisse parfaitement les us et coutumes de l’île et qui en joue pour la perturber et lui rendre la vie dure confie-t-elle assurant que la série «se joue des clichés et offre à la Martinique, un rôle à part entière».

 

À suivre aussi

Médias Messiah : Netflix spoile sa nouvelle série aux musulmans
Télévision Un épisode de «Grey's Anatomy» a participé à libérer la parole de femmes victimes de viol
Télévision «Generation» la nouvelle série de Lena Dunham commandée par HBO, «Alta Mar» renouvelée... Les 3 infos TV

Ailleurs sur le web

Derniers articles