The Mandalorian : Tout savoir sur bébé Yoda

Bébé Yoda est trop mignon, certes. Mais que sait-on de ses origines ?[©Disney+]

Trop mignon, il est ! L’apparition de Bébé Yoda dans la série «The Mandalorian» ne cesse de nourrir les théories les plus folles sur son origine, mais aussi sur son espèce. Nous avons tenté de faire l’inventaire des informations qui circulent sur la Toile à son sujet.

Ne vous laissez pas impressionner par sa petite bouille verte, et ses yeux tous ronds, Bébé Yoda est un être doté de la Force comme, semble-t-il, tous ceux de son espèce. Mais que sait-on vraiment sur celle-ci ? Et bien pas grand-chose.

La vérité est que George Lucas lui-même n’a jamais développé l’histoire du personnage de Yoda, et l’origine de son espèce. Ce dernier a fait sa première apparition à l’écran dans l'«Episode V : L’Empire contre-attaque», à un moment où, après avoir tué le personnage d’Obi-wan Kenobi, le réalisateur cherchait un nouveau mentor à Luke Skywalker.

«J’ai créé Yoda, un être mesurant un mètre de haut et de large, avec des grandes oreilles vertes. Mais pour être tout à fait honnête avec vous, je ne me suis jamais véritablement posé la question de savoir d’où il venait. Le nom de son espèce n'existe pas vraiment (…). Donc il s’agit d’un personnage mystérieux, un personnage magique. Il n’y a pas d’histoire derrière. Il va et vient. Il est cet être étrange, subversif, secret, et mystérieux qui entre dans le film et en ressort à la fin», confiait George Lucas en 2005 lors d’une session de questions/réponses avec des fans de Star Wars.

C’est justement sur ce mystère entourant le personnage de Yoda, et ses véritables origines, que se penche «The Mandalorian» avec l’apparition de «L’Enfant» (alias Bébé Yoda) dans la série. Une promesse confirmée par le créateur de la série, Jon Favreau. «Nous allons en apprendre plus sur lui au cours de la saison», assurait-il récemment au site américain The Hollywood Reporter.

Bien sûr, la révélation de l’existence de Bébé Yoda a déchaîné les fans de Star Wars qui, depuis, ne cessent d’élaborer les plus folles théories pour tenter de faire la lumière sur l’identité de ce petit poupon âgé de… 50 ans.

Pourquoi est-il si vieux, et pourtant si mignon et vulnérable ?

Oui, Bébé Yoda est âgé de 50 ans. Et est déjà sensible à la Force (donc faut pas trop le chercher, ok ?). Il aurait vu le jour 9 ans avant l’«Episode I : La Menace fantôme». Pour rappel, Yoda affiche 900 printemps au compteur au moment de la mort dans l’«Episode VI : Le Retour du Jedi». Cela permet de comprendre que leur espèce possède une évolution particulièrement lente, l’âge adulte n’étant atteint qu’aux environs de 300 ans.

Cela expliquerait également pourquoi cette espèce est en état de quasi-extinction, ces petits êtres restant particulièrement vulnérables pendant plusieurs siècles avant d’être véritablement autonomes. Dans les films, Yoda était le seul de son espèce dans la première trilogie. Il faut attendre la deuxième trilogie, dans l’«Episode I : La Menace fantôme», pour découvrir l’existence d’une de ses semblables, Yaddle.

Yaddle dans «La Menace fantôme». ©Disney/Lucas Film

Celle-ci est supposément 400 ans plus jeune que Yoda. Elle n’apparaît toutefois que quelques secondes à l’écran, en tant que membre du Haut Conseil des Jedis (comme Yoda, elle est un grand maître Jedi), sans dire un mot. On sait également qu’elle a quitté son siège au Conseil avant la Guerre des Clones.

La récente sortie de jeu vidéo «Star Wars Jedi : Fallen Order» a permis de confirmer son existence, son nom étant citée par un des personnages. Le monde des jeux vidéo a par ailleurs dévoilé l’existence de deux autres membres de l'espèce - Vandar Tokare (Star Wars : Knights of the Old Republic) et Oteg (Star Wars : The Old Republic) – qui ont eux aussi siégé au Haut Conseil des Jedis, mais il y a de cela des milliers d’années avant les événements décris dans les films.

on ne sait vraiment pas D’où vient Bébé Yoda ?

Deux théories majeures existent à propos de l’existence de Bébé Yoda. La première voudrait qu’il soit le fils caché de Yoda. Ou de Yaddle. Certains ont même osé imaginer que l’Enfant puisse être le fruit des amours entre ces deux personnages. Mais cela reste malgré tout très improbable, et difficilement concevable.

La deuxième, qui est peut-être la plus solide, et la plus fascinante, voudrait qu’il s’agisse d’un clone de Yoda. Les fans de la série se basent notamment sur l’uniforme porté par le Docteur Pershing, dans le premier épisode, sur lequel apparaît - à l'épaule - le symbole correspondant à celui des Kaminoans, des maîtres-généticiens connus pour leur maîtrise experte des techniques de clonages. D’autres supposent également, s’il s’agit en effet d’un clone, que son évolution vers l’âge adulte ait pu être accélérée génétiquement. Ce qui permettra à la série d’éviter de réaliser des bonds dans le temps de plusieurs siècles (si Bébé Yoda devient un personnage récurrent).

Cette théorie - si elle venait à se confirmer - soulèverait plusieurs questions, notamment sur la capacité à transférer la sensibilité à la Force grâce à la génétique (ce qui paraissait impossible auparavant). Cela ouvre également la voie à une exploration du passé du personnage de Rey, l’héroïne de la dernière trilogie. Et pourrait conduire à un retour de l’Empereur Palpatine dans l’univers Star Wars (les rumeurs disent que J.J. Abrams souhaite le faire revenir depuis un moment dans la saga), celui-ci étant pressenti comme étant le commanditaire secret qui souhaite mettre la main sur Bébé Yoda pour, éventuellement, s’en servir pour revenir à la vie et recouvrer l’usage de la Force. Ou pour débuter un clonage en masse de l’espèce.

Une chose est certaine, l’existence même de Bébé Yoda pourrait sérieusement influencer le monde de Star Wars dans les années à venir. Pour le meilleur, espérons-le.

À suivre aussi

Télévision Richard Madden et Priyanka Chopra futurs héros de la série «Citadel» pour Amazon
Télévision «Aquaman» se décline en série animée
Télévision TF1 va lancer une mini-série inspirée de l'affaire Grégory

Ailleurs sur le web

Derniers articles