Antoine Hamelin : "Se préparer, c’est anticiper"

Antoine Hamelin, classé dans le top 10 français. [Laurent DYGA / scoopdyga]

Antoine Hamelin est un jockey de plat. Âgé de seulement 23 ans, il est aujourd'hui classé dans le top 10 français. 

 

Quelle est la chose la plus importante pour réussir une course ?

Le pire, c’est de prendre la mauvaise décision au moment décisif. Bien se préparer, c’est être en bonne condition physique et anticiper les difficultés. Je vais prendre les dernières consignes auprès de mon entraîneur. Surtout, je m’occupe de mon cheval en lui parlant pour le détendre s’il est nerveux. L’essentiel est de lui donner confiance afin qu’il donne le meilleur.

 

Quel est votre plus beau souvenir ?

Sans hésiter, le Prix du Jockey-Club en 2012, ma première ­victoire dans une course de groupe 1. Je ne m’y attendais pas. C’est une des courses de plat les plus importantes, regardée par le monde entier. Le prix m’a ainsi permis de passer un cap et de devenir professionnel. A l’arrivée, j’ai ressenti un immense bonheur. Je montais Saônois, un cheval au ­caractère bagarreur comme j’aime.

 

Comment voyez-vous l’avenir ?

J’espère continuer à progresser. Ma carrière s’est construite crescendo, sans prix la première année, une quinzaine ensuite, et depuis deux ans, j’ai réalisé mon objectif de passer la barre des cent victoires annuelles. Maintenant que je suis classé dans le top 10, je vise une Cravache de bronze, la récompense qui sacre le 3e meilleur jockey de France. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles