Déficit : la France, mauvaise élève de l'Europe ?

Les locaux de la Commission européenne à Bruxelles. [[ARCHIVES AFP]]

La Commission européenne anticipe un déficit public français de 4,7 % en 2016, soit le plus élevé de la zone euro.

 

Sera-t-elle le cancre de l’Europe ? La France pourrait devenir le pays de la zone euro au déficit public le plus élevé en 2016, a averti, mardi 4 novembre, la Commission européenne.

Bruxelles table en effet sur une augmentation du déficit français qui atteindrait 4,5 % du PIB en 2015, au lieu des 4,3 % prévus par le gouvernement. L’année suivante, la Commission anticipe une nouvelle hausse à 4,7 %, quand l’exécutif avance le taux de 4,3 %.

Pour justifier ses mauvaises prédictions, l’Union européenne pointe "une croissance toujours modeste", "certaines mesures comme le CICE" et les réductions d’impôts pour les plus modestes.

 

Bercy minimise

Du côté de Bercy, on s’est efforcé, mardi, de temporiser, affirmant que ce ne sont là que des calculs "purement théoriques" qui "ne signifient rien".

De fait, la Commission n’a pas pris en compte les 3,6 milliards d’euros d’économies supplémentaires annoncés récemment par Paris. Elle a également écarté 2 milliards de son calcul, jugeant que la France n’avait pas suffisamment détaillé ses mesures.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles