Les résidences seniors, un placement attractif

Généralement, un lot dans une résidence seniors est acheté sur plan. Il est aussitôt confié en gestion, via un bail industriel et commercial de neuf ans au minimum, à un exploitant professionnel. [CC / OpenClips / Pixabay]

L’investissement immobilier dans une résidence locative destinée à recevoir des seniors présente de nombreux atouts. Outre la possibilité de revenus complémentaires réguliers grâce à la perception de loyers, il permet de bénéficier d’avantages fiscaux immédiats.

 

Les résidences seniors sont des résidences de services, au même titre que les résidences étudiantes ou les résidences de tourisme classées. Elles bénéficient d’un régime fiscal particulier. Y investir ouvre droit, sous conditions, à une réduction d’impôt.

Elle est fixée à 11 % du prix de revient hors taxe du logement, c’est-à-dire le prix d’acquisition plus les frais de notaire. Cet avantage est limité à 300 000 euros par an, soit jus­qu’à 33 000 euros d’économies d’impôt étalés sur neuf ans, la durée du dispositif.

 

Avant le 31 décembre 2016

L’investisseur peut aussi récupérer le montant de la TVA acquittée pour l’achat du bien, à condition de le conserver vingt ans. Attention, ces avantages ne concernent que les opérations réalisées avant le 31 décembre 2016.

Généralement, un lot dans une résidence seniors est acheté sur plan. Il est aussitôt confié en gestion, via un bail industriel et commercial de neuf ans au minimum, à un exploitant professionnel. Ce qui est un gage de sérénité.

En effet, l’exploitant se charge de tout, de l’occupation des appartements aux dépenses d’entretien, en passant par le nettoyage des parties privatives et communes. Certains exploitants versent même des premiers loyers avant que le bien soit occupé.

 

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles