Equipe de France : match de gala pour les Bleus

L’objectif principal des hommes de Didier Deschamps sera de confirmer l’embellie de 2014 [FRANCK FIFE / AFP]

Pour sa rentrée 2015, l'équipe de France affronte jeudi soir au stade de France le Brésil. Une rencontre de prestige pour les homme de Didier Deschamps qui voudront poursuivre sur leur lancée leur préparation à l'Euro 2016.

 

Difficile d’imaginer plus belle affiche pour la rentrée de l’équipe de France. C’est en effet une rencontre de gala qui s’offre aux Bleus jeudi soir au stade de France, face au Brésil, quintuple champion du monde.

Et pour cette opposition qui exhale un parfum particulier pour les Tricolores -demi-finale en 1958, quarts de finale en 1986 et 2006, finale en 1998 dans cette même enceinte dionysienne-, la FFF a décidé de faire les choses en grand, en rendant hommage avant le coup d’envoi aux joueurs ayant atteint la barrière des cent sélections en Bleus : Thierry Henry, Marcel Desailly, Zinédine Zidane, Patrick Vieira, Didier Deschamps -seul Lilian Thuram manquera à l’appel-.

 

 

 

 

Passés les honneurs, l’objectif principal des hommes de Didier Deschamps sera de confirmer l’embellie de 2014  (une seule défaite en 15 rencontres). «Il faut continuer notre progression et garder notre dynamique. On a un match prestigieux, symbolique, face à cette équipe du Brésil. Ils marquent beaucoup et ils encaissent peu», a martelé le sélectionneur qui se souvient de la sévère défaite des siens (3-0) lors du dernier Brésil-France en 2013.

 

L’attaque, la force des Bleus

Surtout, les Bleus voudront poursuivre leur montée en puissance à un peu plus d’un an de l’Euro 2016, malgré l’absence de plusieurs cadres (Lloris, Pogba, Cabaye, Debuchy). «Après notre Coupe du monde, on est plus respectés. Les équipes nous regardent autrement», a confié Karim Benzema.

Et face à une Seleçao en pleine reconstruction, après une élimination douloureuse en demi-finale du Mondial l’an dernier, face à l’Allemagne (7-1), le joueur de Real Madrid sera le fer de lance de l’attaque française. «C’est quelqu’un qui est très influent dans son club mais aussi en équipe de France», a confié Deschamps.

Efficace avec l’Atlético de Madrid, Antoine Griezmann «qui doit prouver sa progression en Bleu», espère le sélectionneur, devrait l’accompagner. Et tenter de décrocher une victoire de prestige. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles