Le randonneur nu jugé pour exhibition sexuelle

[[Valery Hache / AFP/Archives]]

Poursuivi pour exhibition sexuelle, un homme de 51 ans a défendu ce lundi devant le tribunal de Périgueux son droit à la randonné naturiste « en harmonie avec la nature ». Une femme qui l’avait aperçu l’avait dénoncé. L’avocat du randonneur a accusé cette dernière d’avoir voulu « voir la bête ».

En février 2013, cet homme de 51 ans, originaire de Charente-Maritime, se promenait dans les bois de la Roche-Chalais, en Dordogne. Petite particularité : il faisait cette randonné nu. « J'avais cette pratique de randonnée naturiste, une pratique en harmonie avec la nature. Je recherchais des lieux très isolés, sur des chemins où je pouvais me cacher facilement », a-t-il par la suite expliqué.

Mais ce jour-là, une femme qui se promenait elle aussi, avec son petit-fils, l’a pris en flagrant délit d’exhibition. Après avoir vérifié que cette silhouette aperçue était bien celle d’un homme nu, la femme a noté sa plaque d’immatriculation et l’a transmise à la gendarmerie.

L’homme a donc été renvoyé lundi devant le tribunal correctionnel de Périgueux pour exhibition sexuelle. Il risque jusqu’à un an de prison et 15.000 euros d’amende. « Je n'avais pas l'intention de montrer mes parties intimes », a assuré l’homme aux juges. Il a même expliqué s’être caché dans des fourrés lorsqu’il a entendu des bruits, prouvant qu’il ne s’agissait donc pas d’exhibitionnisme.

 

Elle aurait fait demi-tour pour « voir la bête »

L'avocat du prévenu a plaidé que la loi ne servait pas à « protéger de la vue de l'indiscret », en l'occurrence la femme qui se promenait dans les bois, qu’il accuse d’avoir fait demi-tour pour « voir la bête ». Il a également demandé au tribunal de saisir la Cour de cassation d'une question préalable de constitutionnalité (QPC) pour une meilleure définition du délit d’exhibition sexuelle.

Le randonneur a quant à lui espéré qu'en cas de condamnation son nom ne figure pas au fichier des délinquants sexuels, ce qui mettrait en danger son emploi, puisqu’il est enseignant spécialisé dans l’agro-alimentaire.

Le procureur a requis la relaxe, expliquant qu'il n'y avait pas de « volonté d'imposer à quiconque sa nudité » et qu'il a « cherché à se retirer de la vue d'autrui ». Un jugement doit être rendu le 11 septembre, notamment sur la QPC.

 

L'exhibitionnsite de Vesoul se caresse devant ... des policiers

Il pratiquait le nudisme à côté d'un couvent de religieuse

Le Tour de France perturbé par un homme nu comme un ver

À suivre aussi

Faits divers Besançon : il attirait des adolescentes pour exhiber son sexe depuis sa voiture
Faits divers Strasbourg : un homme interpellé après s'être masturbé devant une femme
Faits divers Un acteur des «Mystères de l’amour» condamné pour exhibition sexuelle

Ailleurs sur le web

Derniers articles