Pollution : Paris ne veut plus du diesel

Anne Hidalgo veut "la fin du diesel en 2020, et si possible au-delà du périphérique". Anne Hidalgo veut "la fin du diesel en 2020, et si possible au-delà du périphérique". [Bertrand Guay / AFP/Archives]

Aujourd’hui indésirables, bientôt interdits. Les véhicules diesel, très pollu­ants, pourraient bientôt être interdits dans la capitale, a déclaré Anne ­Hidalgo dans le JDD.

 

"Je veux la fin du diesel en 2020, et si possible au-delà du périphérique", a souligné la maire socialiste, qui veut accélerer la mutation du parc automobile "avec le concours de l’Etat".

Les véhicules diesel pourraient être identifiés selon leurs émissions de polluants grâce à un système de vignette, à l’image de l’ancienne "pastille verte".

Des contrôles routiers ou s’appuyant sur la vidéo surveillance sont notamment envisagés pour repérer les infractions, selon Anne Hidalgo.

Il y aurait toutefois quelques exceptions, pour les ­ménages parisiens à faibles revenus qui n’ont pas les moyens de remplacer leur vieux véhicule diesel, et qui ne se déplacent en voiture que le week-end.

La mesure devrait être détaillée dans le futur plan antipollution de la mairie, qui vise à réduire fortement les émissions de particules fines, cancérigènes. Ce programme sera présenté en début d’année prochaine.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles