Faux fleuristes contre masseuse érotique : prison ferme

Deux faux fleuristes ont agressé une masseuse chez elle.[©JohnMartinezPavliga (CC)]

A Nice, une masseuse érotique a été agressée chez elle par deux faux fleuristes. Les deux agresseurs ont écopé de quatre et trois ans de prison ferme.

 

La masseuse avait confié à un petit ami qu’elle gardait 120 000 euros en liquide dans des boîtes à chaussures. Alors que leur rupture s’était mal passée, elle reçoit, le 26 juin 2013, la visite de deux faux-fleuristes venu chercher le butin. La démarche commerciale tourne au braquage.

Le choc passé, la victime n’a pas eu à beaucoup chercher pour retrouver le commanditaire de cette agression. Si elle n’a pas voulu le livrer tout de suite à la police, elle a fini par dénoncer son ancien amoureux.

 

De la prison ferme pour les agresseurs

Les agresseurs qui sont des repris de justice (pour des faits commis en région parisienne) ont été condamnés à quatre et trois ans de prison ferme.

Le commanditaire, qui plaidait non coupable, a été condamné à trois ans de prison dont un avec sursis. Il peut choisir de transformer sa peine de prison en liberté surveillée par bracelet électronique. Un quatrième complice est toujours recherché, rapporte la presse locale.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles