Sarcelles : enquête sur le clip de jeunes rappeurs

Le clip des jeunes rappeurs de Sarcelles montre des adolescents armes et billets à la main. [Capture écran/Youtube]

Le parquet de Pontoise a ouvert lundi une enquête préliminaire sur un vidéoclip de rap largement diffusé qui montre des jeunes de Sarcelles, armes et billets à la main, proférant des propos sexistes et violents.

 

Une vidéo de rap diffusée sur le web depuis le 2 janvier dernier est l'objet d'une vive polémique. On y aperçoit des adolescents de Sarcelles (Val-d'Oise) tenir des propos sexistes et violents avec des armes et des billets à la main.

La vidéo porte le nom de "Premier Pocheton" en référence au petit sachet de drogue. Elle a été visionnée plus de 250.000 fois depuis sa mise en ligne. Son producteur se fait appeler "le Manouche".

 

Un risque d'un an d'emprisonnement

Le maire socialiste de Sarcelles, François Pupponi, a saisi le procureur, estimant que "voir des gamins dire 'on va vous mettre une balle dans la tête', 'toucher le c** de votre sœur' et "on veut faire des billets', c'est grave", rapporte l'AFP.

Les investigations pourront conduire à l'ouverture d'une information judiciaire pour "diffusion d'un message à caractère violent" et "provocation à la commission d'une infraction à la législation sur les stupéfiants" selon le parquet.

 

"Comme dans les films"

De plus, la justice devra vérifier que les parents des enfants mineurs ont bien transmis une lettre écrite au producteur attestant leur accord pour que leurs enfants apparaissent dans le clip.

Pour se défendre, "le Manouche" a déclaré qu'ils "parle[nt] de drogue comme dans les films", qu'il n'y a "rien de méchant" et qu'il ne s'agit "que de la comédie". Il a également confié que les armes étaient fausses. Le producteur risque au minimum un an d’emprisonnement et 45.000 euros d’amende d'après Le Monde.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles