Les blouses blanches dans la rue contre la loi santé

Grève des médecins généralistes le 24 décembre 2014. [Jean Philippe Ksiazek /AFP]

Entre 19 000 et plus de 50 000 professionnels de santé ont défilé dimanche à Paris contre le projet de loi.

 

C’est derrière un slogan commun, "Tous unis pour la santé de demain", qu’ils ont défilé dans Paris, en blouses ou en tenue de bagnards. Les médecins libéraux, mais aussi les infirmiers, les pharmaciens ou encore les dentistes sont descendus dans la rue, dimanche, contre le projet de loi santé.

Avec entre 19 000 (selon la police) et 40 000 manifestants (selon les organisateurs), le monde médical espérait afficher une nouvelle fois sa détermination. Et obtenir, a minima, une réécriture du texte, qui s’apprête à entamer son parcours parlementaire avec son examen en commission à l’Assemblée mardi.

 

Neuf mois de bras de fer

Plusieurs dispositions du projet de loi sont dans la ligne de mire des blouses blanches depuis sa première présentation, il y a neuf mois. La plus emblématique d’entre elles étant la généralisation du tiers payant, qui doit permettre à tous les Français de ne pas avancer de frais de consultation d’ici à 2017.

Une mesure "de progrès" pour la ministre de la Santé, Marisol Touraine, mais complexe à mettre en place et qui déresponsabiliserait les patients, selon les syndicats de médecins.

 

Des inflexions insuffisantes

L’organisation territoriale des soins est une autre pomme de discorde, les professionnels de la santé craignant que cela ne rogne sur leurs prérogatives et leur liberté d’installation. Surtout, tous dénoncent un manque de concertation avec Marisol Touraine.

La ministre avait pourtant accepté d’aménager son projet de loi et annoncé quelques inflexions lundi dernier. Insuffisant pour les professionnels, qui ont de nouveau été reçus dimanche en fin d’après-midi.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles