Ce que l'on sait de la nouvelle prime d'activité

François Hollande était l'invité du Supplément dimanche 19 avril, sur Canal +. [AFP / ARCHIVES]

François Hollande a annoncé vouloir élargir la prime d’activité aux jeunes de moins de 25 ans, dimanche 19 avril sur le plateau du Supplément de Canal+. Aujourd’hui cette catégorie est exclue du bénéfice de la prime pour l’emploi (PPE) et du RSA-activité, qui vont d'ailleurs disparaître. 

 

Le gouvernement va donner "à toutes les personnes qui sont dans les petits boulots, l’intérim, le temps partiel", "une prime supplémentaire" a expliqué le François Hollande dimanche. Cette prime sera versée aux jeunes qui touchent moins de 1400 euros net par mois et va remplacer la prime pour l'emploi ainsi que le RSA-activité. 

Le dispositif, qui prendra effet à partir du 1er janvier 2016, a pour but d'aider les jeunes de moins de 25 ans ne bénéficiant pas du RSA-activité. Elle est actuellement réservée aux plus de 25 ans ou aux jeunes de moins de 25 ans avec un enfant à charge. 

 

Une prime de 100 à 200 euros par mois

Selon Manuel Valls, celle-ci pourrait consister en un chèque de 100 à 200 euros par mois, qu’il faut demander auprès des caisses des allocations familiales. Un montant qui varie en fonction des revenus et de la situation familiale. 

Les conditions d’application de cette nouvelle prime seront précisées mercredi 22 avril par le ministre du travail François Rebsamen, lors du Conseil des ministres. Son coût est estimé dans sa globalité à 4 milliards d’euros par an (dont un milliard pour les moins de 25 ans).

 

Un million de jeunes concernés

 Le gouvernement a par ailleurs estimé que près d’un million de jeunes pourraient être concernés par cette réforme.

"Les plus précaires sont souvent les jeunes, ceux qui acceptent des petits boulots, des stages, quelques fois des contrats qui durent un mois", "pour les favoriser, ils vont avoir cette prime d'activité," a ajouté le président.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles