Sondage exclusif : les jobs qui séduisent les Français

13% des Français considèrent que médecin serait le métier idéal. [Martin Bureau / AFP/Archives]

Pour une majorité de Français, médecin serait le métier idéal, révèle un sondage exclusif CSA pour Direct Matin.

 

"Quand je serai grand, je serai pompier." Les enfants ont souvent une idée bien arrêtée du métier de leurs rêves, mais qu’en est-il des adultes ? La réponse est loin d’être aussi tranchée, selon un sondage CSA réalisé en exclusivité pour Direct Matin.

Pour 13 % des Français, c’est médecin qui apparaît comme la profession idéale. Vétérinaire arrive en seconde position, citée par 10 % des sondés, devant acteur (9 %) et chef d’entreprise (8 %). Mais ces résultats varient considérablement en fonction du profil des sondés.

 

infog-29avril-dm.jpg

 

Les professions médicales séduisent surtout les femmes

Si médecin arrive en tête pour les hommes comme pour les femmes, la préférence est plus marquée chez ces dernières, qui sont 15 % à rêver de ce métier. Les hommes ne le citent que dans 11 % des cas. Dans l’ensemble, les professions citées par les femmes font d’ailleurs rarement rêver les hommes. Vétérinaire convainc ainsi 13 % des femmes mais seulement 7 % des hommes.

Le différentiel passe du simple au triple quand il s’agit du métier d’enseignant, cité par 12 % des femmes et 4 % des hommes. Les premières «considèrent comme idéales les professions médicales et celles liées à l’enseignement, à la transmission, tandis que les hommes vont favoriser les métiers qui vont leur conférer une image de leader ou d’aventurier», note Yves-Marie Cann, directeur du pôle opinion du CSA.

Les hommes vont ainsi aspirer à des carrières de chef d’entreprise (10 %, contre 7 % chez les femmes), ou d’astronautes (8 %, 2 % chez les femmes). Ils sont en outre 7 % à se voir président de la République, un métier qui ne fait envie qu’à 3 % des femmes. «L’attirance pour les métiers à forte exposition médiatique se traduit différemment chez les hommes et les femmes», note également Yves-Marie Cann. Les hommes rêveraient ainsi d’être sportifs (11 %), tandis que les femmes préféreraient être actrices (12 %).

 

Les jeunes mettent en avant les carrières d’entrepreneur

La perception du métier idéal varie également en fonction de l’âge. «Les choix des plus de 65 ans correspondent aux professions valorisées il y a quelques décennies», explique Yves-Marie Cann. Ils plébiscitent ainsi les carrières de médecin (19 %), d‘ingénieur (12 %) ou d’enseignant (11 %). Chez les 18-24 ans, en revanche, c’est le métier de chef d’entreprise qui arrive en première position. «L’entreprise est perçue par les jeunes comme le principal levier pour s’élever dans l’échelle sociale. Ils sont attirés par les success story relayées par les médias au sujet de jeunes entrepreneurs qui ont fait fortune grâce à des start-up.»

Paradoxalement, la profession de commerçant est quant à elle peu valorisée, avec seulement 3 % de citations. En effet, lorsque les sondés répondent vouloir monter leur entreprise, c’est avec l’espoir de la voir se développer rapidement, et le métier de commerçant semble offrir des possibilités de développement limitées.

Enfin, parmi les professions les moins citées, apparaissent également militaire et policier. «Les policiers ont traditionnellement une image contrastée au sein de la population française. Le métier de militaire est plus valorisé, mais il ne fait pas rêver pour autant, car il est associé aux contraintes et à l’exposition au risque», conclut Yves-Marie Cann.

 

 

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles