La dernière base aérienne de Paris dissoute

La base aérienne va laisser sa place au "Pentagone français". La base aérienne va laisser sa place au "Pentagone français". [©ARTEFACTORY]

C’est la dernière de ce type à Paris. La base aérienne 117, située près de la place Balard, entame sa dissolution. Une cérémonie officielle y est prévue ce jeudi 25 juin.

 

Le lieu n’accueille pas d’avions mais abrite notamment l’état-major de l’armée de l’air et le commandement chargé de la veille de l’espace aérien français. L’opération se tient dans le cadre de la restructuration des armées et de la transformation du site de Balard, actuellement en chantier.

Cet espace abritera d’ici à l’an prochain le "Pentagone français", qui regroupera les états-majors des trois armées (terres, air, marine), soit environ 9 300 militaires et agents administratifs.

 

Une seule base aérienne en Ile de France

Avec la dissolution de la Cité de l’air du 15e, l’Ile-de-France ne comptera plus qu’une seule base aérienne en activité, à Villacoublay (78), près du camp militaire de Satory. Celle de Taverny (95), ancien bunker présidentiel disposant du fameux "bouton rouge" nucléaire, a été fermée en 2011.

 

Vous aimerez aussi

Une patinoire est notamment installée sous le métro aérien à la station Glacière (13e).
Transports en commun Le réseau RATP à la fête avec plusieurs animations pour Noël
Miss France Miss France 2019 : Tout savoir sur Alice Quérette, Miss Île-de-France
Transports en commun Le RER C interrompu dans Paris tous les week-ends jusqu'à fin 2019

Ailleurs sur le web

Derniers articles