Déjà 81,6% d'admis au bac général

Au total, 524.300 candidats sont déjà reçus.[ARCHIVES / AFP]

Admis, au rattrapage ou recalé… Entre embrassades, larmes et cris, les quelque 665 300 candidats ont découvert ce mardi leur résultats à l’examen du baccalauréat. Et avant les oraux de rattrapage, le ministère de l'Education nationale a d'ores et déjà publié un premier taux de réussite au baccalauréat 2015.

 

C'est un recul à peine perceptible. Le taux de lycéens admis au baccalauréat 2015 est en recul de 0,1 point par rapport à l'année dernière. Avant même les oraux de rattrapage, 78,8% des 665.300 candidats, toutes filières confondues qui se sont présentés aux épreuves sont donc admis.

"Au total, 524.300 candidats sont reçus, […] soit presque huit candidats sur dix" se félicite le ministère de l'Education nationale dans un communiqué. 46.500 candidats sont ajournés (7 %) et 94.600 pourront se présenter aux rattrapages à partir du 8 juillet.

 

Un bon cru pour le bac général

Dans le détail, 2015 restera un bon cru pour le bac général. Le taux d’admis est d'ores et déjà de 81,6% soit 1,3 point de plus qu’en 2014. Ce sont les scientifiques qui s’en sortent le mieux avec 82,7 % d’élèves reçus. Venait ensuite les membres de la filière Economique et sociale (ES) avec 80,6 % de réussite (soit 3,4 points de plus que l’année dernière), juste devant la série littéraire, avec ses 79,7 % d’admissions. 

En revanche les séries technologiques et professionnelles affichent des résultats plus contrastés, le nombre de candidats admis dans les séries technologiques chute de 0,6 point (80,6%) et de 2,7 point pour le bac professionnel (72,6%).

 

Rattrapage jusqu’à vendredi

Pour les élèves n’ayant pas réussi l’examen lors de ce premier coup, 94.600 d’entre eux auront le droit à une seconde chance. Cela concerne les candidats dont la moyenne est comprise entre 8 et 10/20. Ils devront se remettre vite dans leurs révisions car les rattrapages commencent mercerdi et s’étalent jusqu’à vendredi.

En 2014, deux tiers des élèves avaient décroché leur bac à l’issue du rattrapage. Quant aux lycéens recalés hier, 46 500 cette année, l’Education nationale conseille le plus souvent de redoubler. Mais il existe aussi des formations accessibles sans le bac, comme certains BTS privés ou des écoles dans le secteur sanitaire et social. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles