Paris : la future cathédrale russe coiffée de son premier dôme d'or

Le premier des bulbes, le plus important, a été mis en place ce week-end. [©J.MARS / SIPA]

Près de 10 tonnes, 15 mètres de haut et 11 mètres de diamètre. A 38 mètres au-dessus du sol, un imposant bulbe doré surmonte depuis ce week-end la future église orthodoxe russe, située sur le quai Branly. 

En construction depuis juillet 2014 à l’ancien emplacement du siège de Météo France, la cathédrale de la Sainte-Trinité sera coiffée progressivement de ses quatre autres dômes, plus petits. Au total, 90 000 feuilles d’or seront nécessaires pour couvrir les cinq bulbes.

L’édifice religieux, imaginé par l’architecte français Jean-Michel Wilmotte, s’étend sur un terrain de 4 000 m2. A terme, il devrait également abriter un centre culturel, une école bilingue ainsi que certains services de l’ambassade russe. 

A lire aussi : L'Eglise du monstre spaghetti volant va célébrer son premier mariage

Son inauguration officielle est prévue au mois d’octobre prochain. L’enveloppe destinée à la construction de cette église orthodoxe s’élèverait à 170 millions d’euros, financés par Moscou.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles