Kerviel devra verser un million d'euros à la Société générale

Jérôme Kerviel.[AFP]

La cour d'appel de Versailles a ramené vendredi de 4,9 milliards à un million d'euros les dommages et intérêts dus par Jérôme Kerviel à la Société générale.

La cour a déclaré «Jérôme Kerviel partiellement responsable du préjudice» subi par son ancien employeur.

L'ex-trader, 39 ans, a déjà été définitivement condamné au pénal à cinq ans de prison, dont deux avec sursis, pour des manoeuvres boursières frauduleuses ayant abouti, en 2008, à 4,9 milliards de pertes pour la banque. «La justice avance», a aussitôt réagi Jérôme Kerviel, assailli par les journalistes. Cette décision «me donne l'énergie pour continuer» ce «combat» car «j'estime encore ne rien devoir à la Société générale», a-t-il ajouté.

«J'estime encore ne rien devoir à la Société générale»

Si l'avocat de la banque, Jean Veil, s'est félicité d'une décision «tout à fait satisfaisante» et «exécutable», celui de Jérôme Kerviel, David Koubbi, a assuré qu'il s'opposerait «à toute tentative de recouvrement». Jérôme Kerviel, 39 ans, a déjà été définitivement condamné au pénal à cinq ans de prison, dont deux avec sursis, pour des manoeuvres boursières frauduleuses ayant abouti, en 2008, à 4,9 milliards de pertes pour la Société générale.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles