Freegan Pony mise sur le budget participatif pour lutter contre le gaspillage

Pour pouvoir rouvrir, l’équipe s’est engagée à effectuer des travaux de remise aux normes (le squat est en mauvais état) à hauteur de 250.000 euros.[AFP]

Freegan Pony, le restaurant anti-gaspillage situé dans le 19e arrondissement parisien, pourrait rouvrir. Jusqu’au 2 octobre, les Parisiens sont invités à voter entre 37 projets dans le cadre du budget participatif.

Parmi ces 37 dossiers, il y a celui du Freegan Pony, un restaurant associatif qui lutte contre le gaspillage alimentaire. Leur concept ? Récupérer les invendus du marché international de Rungis chaque matin et mitonner des plats avec ces produits. Les assiettes sont ensuite vendues à prix libre.

A lire aussi : Dix millions de tonnes de nourriture gaspillées tous les ans en France

Leur projet a été lancé sur le site du budget participatif autour du gâchis alimentaire dans sa globalité en décembre 2015. L’objectif est de débloquer des fonds pour améliorer les infrastructures dédiées à cette cause, et le restaurant associatif en fait partie.

Installé dans un immeuble de la ville de Paris

«L’enveloppe budgétaire facilitera également la collecte et la valorisation des invendus et surplus alimentaire des restaurants et des épiceries de Paris», note le collectif dans son projet.

Ouvert en novembre 2015, le Freegan Pony s’est installé illégalement dans un immeuble abandonné de la porte de la Villette appartenant à la mairie de Paris. Fort de son succès (le restaurant a été plusieurs fois obligé de refuser des clients par manque de couverts), le collectif à l’origine du concept a obtenu, en juillet dernier, une convention d’occupation de la mairie de Paris, propriétaire du bâtiment.

 

 

250.000 euros de travaux obligatoires

Seulement voilà. Pour pouvoir rouvrir, l’équipe s’est engagée à effectuer des travaux de remise aux normes (le squat est en mauvais état) à hauteur de 250.000 euros, détaille Streetpress. Une somme beaucoup trop importante. Aladdin, à l’initiative du concept, a peur de ne plus jamais rouvrir, surtout que la convention d’occupation a été signée pour une durée de deux ans.

«Cela va être très difficile d’obtenir autant d’argent en si peu de temps. Mais grâce au budget participatif, nous pourrions réaliser nos travaux d’une seule traite et rouvrir le plus tôt possible», espère-t-il auprès du site.

Le Freegan Pony fait 1000m2 et se trouve sous le périphérique. Pour voter, cliquez ici. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles