Paris : imbroglio à la Concorde à propos de la grande roue

Marcel Campion, «le roi des forains», a installé la structure avec trois semaines d'avance sur l'autorisation officielle. [© THOMAS SAMSON / AFP]

Elle est au cœur d’une situation confuse. La grande roue de la place de la Concorde a vu ce jeudi l’Etat et les forains s’opposer à son sujet. 

Au petit matin, ces derniers ont bloqué le lieu avec plusieurs dizaines de poids-lourds pour manifester contre le démontage ordonné par l’administration. Car, si une convention a été signée avec la mairie de Paris en juillet, la Direction régionale des affaires culturelles d'Ile-de-France (Drac) a aussi son mot à dire sur le sujet, la place de la Concorde étant classée monument historique.

A lire aussi : Les forains évacuent la place de la Concorde

Si Marcel Campion a bien reçu l’autorisation – donnée le 18 novembre – de s’installer à partir du 30 novembre, il n’a pas respecté les délais et a monté la grande roue dès le 9 novembre. Une occupation illicite sanctionnée par la Drac, qui a transmis le jour même un procès-verbal au parquet. Compte tenu des délais judiciaires, la structure emblématique ne devrait pas être démontée d’ici au mercredi 30 novembre. 

Un tel passage en force n’est pas une première pour Marcel Campion. Cette année, il a maintenu la roue jusqu’à septembre, grâce à l’Euro 2016, alors que la préfecture l’avait sommé de la démonter en février.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles