Le Pen défie Macron chez Whirlpool

Marine Le Pen et Emmanuel Macron étaient en visite mercredi à Amiens auprès des employés de l'usine Whirlpool.[AFP]

Faut-il y voir un coup médiatique ? Alors qu’Emmanuel Macron s’entretenait mercredi à la chambre du commerce et d'industrie d’Amiens avec des délégués syndicaux de Whirlpool, Marine Le Pen a débarqué au même moment devant l’usine pour une visite impromptue.

Un moyen, pour la deuxième du premier tour de l’élection présidentielle, de se démarquer de son concurrent.

«Je suis au milieu des salariés qui résistent à cette mondialisation sauvage, je ne suis pas avec des représentants qui mangent des petits fours.», a-t-elle lancé avant d'adresser une pique au favori des sondages : «Quand j'ai appris qu'Emmanuel Macron venait ici et qu'il n'entendait pas rencontrer les salariés, qu'il n'entendait pas venir sur ce piquet de grève, mais qu'il allait à l'abri dans je ne sais quelle salle de la chambre de commerce pour rencontre deux-trois personnes triées sur le volet, j'ai trouvé que c'était une preuve de tellement de mépris à l'égard de ce que vivent les salariés de Whirlpool que j'ai décidé de sortir de mon comité stratégique et de venir vous voir».

Quelques instants plus tard, le leader d’En Marche ! lui répondait par conférence de presse interposée. «Madame Le Pen est venue à Amiens car j'y venais. Bienvenue à elle. Mais nous n'avons pas les mêmes projets (...) Madame Le Pen fait de l'utilisation politique car elle va haranguer les militants politiques sur un parking.», a dit l’ex-ministre de l’Economie.

Sous la pression de son adversaire, Emmanuel Macron a décidé de se rendre devant l'usine Whirlpool mercredi après-midi, même si le rendez-vous ne figurait pas intialement à son agenda de campagne. Après la controverse née du dîner organisé à La Rotonde et son absence  médiatique depuis dimanche soir, la campagne de l'entre-deux-tours s'avère particulièrement épineuse pour Emmanuel Macron.

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles