Les Français, trop peu conscients des dangers électriques chez eux

Les diagnostiques électriques seront bientôt obligatoires. [JACQUES DEMARTHON / AFP]

Selon un sondage YouGov pour le spécialiste en sécurité Gresel, 90 % des Français ont confiance en leur installation électrique et se croient ainsi en sécurité dans leur logement.

La principale raison est qu’ils ne connaissent qu’une petite partie des risques. S’ils s’inquiètent généralement à la vue d’un fil dénudé, d’une prise arrachée ou d’une absence de disjoncteur général ; les habitants ignorent, pour la majorité, les autres risques électriques.

Parmi eux, l’absence de dispositif détectant les fuites de courant sur le tableau électrique, les prises sans broche de terre ou encore la présence de fusible à la place des disjoncteurs. L’autre raison est que les Français (20%) ne connaissent pas la date et donc l’âge de leurs installations électriques. Un chiffre qui passe à plus de 33% chez les locataires.

Des risques bien présents

Pourtant, 10% des Français déclarent avoir déjà été victimes d’un accident électrique grave (coup de jus, incendie ou électrocution). En France, selon l’Observatoire national de la sécurité électrique (ONSE), deux tiers des logements de plus de 15 ans présentent des risques électriques. D’ailleurs, 50.000 incendies d’habitations de source électrique ont lieu chaque année, et 3.000 personnes subissent une électrisation.

Des diagnostiques bientôt obligatoires

Pour éviter les risques liés à des installations obsolètes ou défectueuses, d’autant plus grands qu’ils sont ignorés, le gouvernement rend obligatoire, le 1er juillet, les diagnostiques électriques pour les logements mis en location et construits avant 1975. L’obligation s’étendra à toutes les locations, même récentes, un an plus tard. Pour les achats, le diagnostic est imposé depuis 2009.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles