Nuit Blanche 2017 : les 10 installations incontournables

Pour la Nuit Blanche 2017, le jeune collectif (LA)HORDE va investir la Halle Hébert (18e) de 19h à 7h du matin. Pour la Nuit Blanche 2017, le jeune collectif (LA)HORDE va investir la Halle Hébert (18e) de 19h à 7h du matin. [© Nuit Blanche 2017]

La Nuit Blanche 2017 se tiendra le samedi 7 octobre, de 19h à 7h. Deux parcours nocturnes – «nord» et «centre» – seront proposés dans les rues de la capitale, parsemés de nombreuses animations et installations artistiques, ainsi qu'un parcours OFF.

Pour cette 16e édition placée sous le signe du «collectif» et du «vivre ensemble», nous avons sélectionné pour vous les rendez-vous à ne pas manquer.

Parcours «nord»

La performance du collectif (LA)HORDE

Ce trio, formé par Marine Brutti, Jonathan Debrouwer et Arthur Harel, proposera une oeuvre «à l'intersection du cinéma, de la danse et des arts plastiques» dans l'immense halle Hébert. Située au 54 rue de l'Evangile dans le 18e, entre la porte de la Chapelle et la porte d'Aubervilliers, cette friche de la SNCF – «absolument fantastique» selon les mots de la directrice artistique Charlotte Laubard – se trouve le long des voies ferrées.

Un site encore jamais ouvert au public que le jeune collectif va entièrement investir pour un tournage de nuit psychédélique, de 19h à 2h du matin. L'installation sonore et visuelle sera ensuite visible jusqu'à 7h du matin dimanche, derrière la halle Pajol.

L'installation «Rail Ocean» du collectif MU

Ce collectif, très investi dans les 18e et 19e arrondissements de Paris, a pour l'occasion fait une halte dans de nombreuses gares d'Ile-de-France. Là, Jean-Philippe Renoult a enregistré «les cliquetis et les grincements des rouages mécaniques» et autres «rythmes ferroviaires»... Porté par une dizaine d'artistes, le résultat n'est autre qu'un projet monumental artistique et sonore ancré dans la thématique de la «migration».

Au total, 13 duos inédits de compositeurs issus des scènes électro-acoustiques vont donc se succéder, de 19h à 7h, tels «13 départs de train» à observer dans le Jardin Rosa-Luxembourg, à la Goutte d'Or, à Paris. Un spectacle son, mais également lumière puisque l'Atelier Craft sera chargé de la partie visuelle.

Parcours «centre»

Une oeuvre participative sur les rives de Seine

Une véritable «marée de lettres», nous promet le collectif Invisible Playground Network. Sur les berges de Seine, entre Châtelet et Pont-Neuf, de grandes lettres en trois dimensions seront déplacées au gré des envies des participants, qui s'exprimeront grâce à l'application «Marée des lettres» qu'il faudra préalablement télécharger. Composé d'urbanistes, concepteurs de jeux et de scénographes, ce collectif entend ainsi «réaffirmer la nécessité du jeu dans les liens sociaux».

Les «mille et une danses» d'Olivier Dubois

Sous la Canopée du Forum des Halles (1er), des centaines de danseurs vont se succéder huit heures d'affilée, de 19h à 3h du matin, reproduisant des scènes mythiques du cinéma. «De Talons aiguilles à Top Hat», de «Fred Astaire à Louis de Funès», tous les styles seront représentés. Pour ce faire, Olivier Dubois, chorégraphe français de danse contemporaine, invitera plus de 300 danseurs amateurs et 150 jeunes instrumentistes, issus de plusieurs conservatoires parisiens.

«Faire oeuvre commune résonne dans mon travail» a-t-il expliqué, ravi que les centres culturels de la Canopée – le Conservatoire Mozart, La Place (centre culturel de hip-hop) et la Maison des pratiques artisitiques amateurs – se réunissent pour l'occasion.  Dans une ambiance «paillette», Olivier Dubois promet «des corps glorieux et élancés», de la «transe» et des «pulsations».

Parcours «OFF»

L'hommage à Pierre Henry à la Philharmonie

C'est un parcours non officiel, mais tout aussi intéressant. A l'occasion de la Nuit Blanche, la Philharmonie de Paris, à la Villette (19e), propose une performance musicale en hommage au compositeur français de musique électro-acoustique Pierre Henry. De 20h30 à 6h30, des performances musicales s'enchaineront donc dans la salle des concerts. Juste avant, de 19h à 20h15, une conférence sera organisée afin d'évoquer le travail de Pierre Henry.

Par ailleurs, toujours à la Philharmonie, trois autres performances musicales ainsi qu'un atelier de pratique musicale (20h30-1h) seront proposés au public. Pour ce faire, l'amphithéâtre, la grande salle Pierre Boulez, le studio ainsi que le musée de la musique seront ouverts toute la nuit, jusqu'à 6h du matin environ.

Gymkhana au Collège des Bernardins

Parmi les nombreuses découvertes que promet le parcours «Off», celle proposée par Minuit Une vaudra le détour. L'artist Gymkhana s'emparera de la nef avec une céation hybride mêlant lasers, mapping vidéo et voix. Soit une rencontre entre un bâtiment historique du XIIIe siècle et les technologies les plus récentes, le tout au service de l'art et humanisé par la voix d'une chanteuse lyrique, qui interagira en temps réel avec le dispositif. Une expérience sensorielle et immersive qui devrait marquer les esprits. 

Gymkhana – Nuit Blanche 2017 au Collège des Bernardins from Collège des Bernardins on Vimeo.

La performance de Junkai Chen à l'église Saint Bernard

L'artiste chinois Junkai Chen raconte son histoire à travers ses installations et ses performances. Dans correspondances, il s'inspire librement de deux poèmes. L'un de Charles Baudelaire, Correspondances, et l'autre de Wang Wei, le Torrent aux cris d'Oiseaux. L'artiste s'appuie sur ces deux poèmes issus de deux cultures différentes pour se lancer dans une création d'une symphonie audiovisuelle en temps réel. Il y a d'abord le son mais aussi l'image puisque c'est la captation des mouvements qui est à l'origine de l'oeuvre sonore.

 

Junkai Chen, Eglise Saint-Bernard de la Chapelle, 11, rue Affre (18e).

Red Stars à l’Observatoire Panoramique de la Tour Montparnasse

Le rooftop de la Tour Montparnasse participe également à cette grande manifestation. Une installation artistique tout en lumière y sera installée. Trois sphères géométriques de 2,5 mètres de diamètre seront alignées comme des astres. Leur structure métallique devient un réflecteur lumineux, générant ainsi des flux aléatoires. Ce spectacle visuel tout en lumière a été conçu par AV Exciters, une agence composée d’architectes et de graphistes spécialisée dans les outils de prototypage numérique et les nouvelles technologies. L’Observatoire Panoramique se trouve au 59eme étage de la Tour. C’est sans aucun doute le meilleur point de vue sur la capitale pour cette Nuit Blanche. L’accès sera gratuit de 23h à 2h du matin.

visuelavexcitersredstars-creditbartoschsalmanski_2.jpg

[©BartoschSalmanski]

Observatoire panoramique de la Tour Montparnasse, 33, Avenue du Maine (15e).

Confluences : explorations graphiques à la Fondation groupe EDF

Trois graffeurs confirmés, Neiiiz, Brok et Akhine, ont investi la Fondation groupe EDF pour créer une œuvre unique et éphémère. Une fresque géante mêlant peinture et structures-sculptures en bois est le résultat de cette collaboration artistique. On peut y découvrir des lettrages atypiques composant des messages calligraphiques ou encore des visages de personnages éléments. C’est une création ancrée dans l’exploration des formes et de la matière. Cette installation a été réalisée en partenariat avec La Place Centre Culturel Hip Hop et est à découvrir exclusivement le soir de Nuit Blanche 2017.

Fondation groupe EDF, 6, rue Récamier (7e).

ok0i9a4754_cmedhi_guemache.jpg

[©Medhi Guemache]

La Gaité Lyrique

Le temple des arts numériques se devait de participer. Pour cette nouvelle édition, les portes seront ouvertes toute la nuit. Un dispositif de tableaux interactifs sera projeté sur le parvis. Il s’agit de l’œuvre de Matthieu Tercieux, Vous êtes ici et ailleurs, qui utilise l’histoire des lieux comme matière première. Jeu des lumières vidéo-projetées, pictogrammes, témoignages et histoires d’habitants, cartographies, etc. Le quartier est ainsi au centre de l’événement. Dans l’auditorium un marathon de webséries sera projeté en partenariat avec le festival Séries Mania. Enfin, des live sont prévus (Suzanne Kraft Strange Boutique D.K. et Gilb’r) dans la grande et la petite salle de 20h à 5h30.

okmatthieu_tercieux_vous_etes_ici.jpg

[©Nicolas Friess]

Gaité Lyrique, 3 bis, rue Papin (3e).

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles