Affaire Nordahl Lelandais : quatre dossiers de disparition rouverts en Isère

Le procureur de Grenoble Jean-Yves Coquillat a précisé qu'«aucun élément ne permet» d'établir la responsabilité de Nordahl Lelandais mais «il n'y a aucun élément qui permet de l'exclure non plus».[JEAN-PIERRE CLATOT / AFP]

Le procureur de la République de Grenoble a décidé, jeudi, de rouvrir quatre dossiers de disparitions survenues depuis 2010 en Isère. A Lyon, onze familles se sont réunies pour échanger sur les cas de leurs proches disparus dans la région Rhône-Alpes.

«Ces familles n'accusent pas Lelandais, c'est très clair. Elles veulent simplement que des investigations soient faites pour fermer cette porte  et être rassurées que tout a été fait pour retrouver leurs proches disparus», a déclaré à l'issue de la rencontre le président de l'Assistance et recherche de personnes disparues (ARPD).

Ces onze familles demandent l'exhumation des affaires suite à la réouverture de quatre autres dossiers par le parquet de Grenoble. «Certaines affaires ont été abandonnées, classées. Nous demandons qu'elles ressortent», a ajouté le président de l'ARPD.

«Il faut qu'on sache»

Pour l'heure, le procureur de Grenoble Jean-Yves Coquillat a précisé qu'«aucun élément ne permet» d'établir la responsabilité de Nordahl Lelandais mais «il n'y a aucun élément qui permet de l'exclure non plus».

«Il faut qu'on sache. On ne peut plus vivre comme ça», a déclaré la mère d'Adrien Fiorello, disparu à Firiminy (Loire) en octobre 2010. Le portable de l'étudiant avait notamment borné à Chambéry à l'époque où Nordahl Lelandais avait un élevage canin. 

Nordahl Lelandais, 34 ans, a été mis en examen pour le meurtre de Maëlys disparu en août dernier en Isère et pour l'assassinat du Caporal Arthur Noyer, en avril 2017.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles