Prison : Emmanuel Macron va annoncer une «refondation» des peines

L'objectif de cette refondation est de rendre les peines plus efficaces mais aussi de lutter contre la surpopulation carcérale.[LUDOVIC MARIN / AFP]

Emmanuel Macron va annoncer, ce mardi après-midi à Agen, sa «refondation pénale» pour développer les peines alternatives à la prison et appliquer réellement les peines.

Avec un taux d'occupation des prisons de 200% en région parisienne et de 120% au niveau national, la France figure parmi les pires élèves d'Europe. Au 1er janvier 2018, 68.974 détenus s'entassaient dans 59.765 places. L'objectif de cette refondation est de rendre les peines plus efficaces mais aussi de lutter contre la surpopulation carcérale.

Parmi les annonces fortes attendues, Emmanuel Macron pourrait écarter l'option de la prison pour les peines les plus courtes, élargir l'éventail des autres peines (bracelet électronique, travaux d'intérêt général) et des formules de probation (mise à l'épreuve).

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles